Afrique Centrale: Cémac - Le marché des produits de base en net recul

En dépit d'une hausse des prix des produits énergétiques au troisième trimestre 2018, le marché des produits de base a affiché une baisse dans l'ensemble.

La montée des tensions commerciales entre les grandes puissances économiques et les pressions sur les marchés financiers de certaines économies émergentes et en développement sont la cause du recul observé sur le marché des produits de base.

Ainsi, au cours de la période sous revue, souligne la Banque des Etats de l'Afrique centrale, l'indice global des cours des produits de base exportés par la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac) s'est contracté de 0,3 % par rapport au deuxième trimestre 2018, du fait d'une diminution générale des cours des produits, hors produits énergétiques.

De manière générale, l'on a constaté une baisse des cours des produits agricoles (-8,6 %), des produits de la pêche (-3,8 %), des produits forestiers (-3,8 %) ainsi que des métaux et minéraux (-1,5 %). Quant aux prix des produits énergétiques, ils ont connu une légère hausse de 1,2 %, atténuant ainsi l'effet du repli général des cours.

Ces produits ont ainsi progressé de 1,3 % au troisième trimestre 2018, en raison notamment des perspectives de rétablissement des sanctions américaines à l'encontre de l'Iran et de la poursuite attendue du déclin de la production vénézuélienne. Le baril de pétrole s'est établi à 75,4 dollars, à la fin du troisième trimestre, contre 72,0 dollars à la fin du trimestre précédent.

L'indice des cours hors produits énergétiques a, quant à lui, fléchi de 1,2 %, essentiellement du fait de la baisse des cours des produits forestiers (-0,2 %) et des produits agricoles (-0,1 %), sur fond d'offre abondante et de contentieux commerciaux.

Les cours de la plupart des produits agricoles ont régressé de 8,6 % au troisième trimestre 2018, après avoir repris de la vigueur, plus tôt cette année. Ce fléchissement s'explique en grande partie par la révision à la hausse des estimations de production des grandes cultures et, dans une moindre mesure, par la dépréciation des monnaies des principaux pays exportateurs de matières premières agricoles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.