23 Janvier 2019

Angola: Le crédit bancaire représente 14% du PIB

Luanda — Le crédit bancaire angolais au secteur privé ne représente que 14% du PIB (102 milliards USD - données de 2017), un chiffre bien inférieur aux autres réalités, a déclaré mercredi le ministre d'Etat pour le Développement économique et social.

Manuel Nunes Júnior, qui parlait en Conférence sur le financement du secteur privé, a appelé à un soutien des banques commerciales afin que le crédit à l'économie puisse augmenter, pour que le pays s'engage sur la voie d'une croissance économique rapide, augmentant la production nationale, l'emploi et les revenus des Angolais.

À titre de comparaison, le ministre a souligné des pays comme le Brésil, l'Afrique du Sud et le Maroc, où le poids du crédit à l'économie dans le PIB atteint des valeurs supérieures à 50%.

Compte tenu de la faible valeur de crédit du PIB, le ministre a dit qu'il restait beaucoup de marge de croissance pour le financement des banques à l'économie du pays.

La Banque nationale d'Angola a mené une étude dans laquelle elle a identifié les principales contraintes pour l'octroi de crédits par les banques commerciales au secteur privé, tant du côté de la demande que du côté de l'offre.

Cette étude souligne que du côté de la demande, pour les emprunteurs, les principales contraintes sont les taux d'intérêt élevés et les garanties exigées par les banques.

Du côté de l'offre, c'est-à-dire des banques commerciales, les principales contraintes sont le manque de comptabilité organisée dans les entreprises et le faible niveau de connaissances financières.

Pour le ministre d'État, de telles contraintes peuvent et devront être "supprimées" afin que le crédit puisse affluer dans l'économie, l'État ayant un rôle important à jouer.

Manuel Nunes Júnior a rappelé une fois de plus que l'économie angolaise est tributaire du pétrole et doit être diversifiée.

Il a indiqué qu'avec cette réunion, l'Exécutif voulait construire une économie basée sur une croissance forte et durable, qui finirait par mettre fin à la dépendance à un produit unique qui garantit environ 95% des ressources extérieures du pays et environ 70% de toutes les recettes fiscales de l'Angola.

Des expériences sur la gestion des créances douteuses, financement du secteur privé en Angola - Contraintes et solutions, financement de l'agriculture et de l'agro-industrie, sont incluses dans les thèmes analysés lors de la première conférence sur le financement du secteur privé organisée par la Banque nationale d'Angola.

Angola

Le pays et la Chine renforcent la coopération en matière de défense

L'Angola et la République populaire de Chine ont exprimé mardi, à Luanda, leur volonté de… Plus »

Copyright © 2019 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.