Afrique subsaharienne - Le FMI abaisse ses prévisions de croissance

La croissance économique des pays de la région devrait passer de 2,9% en 2018 à 3,5 % en 2019 et à 3,6 % en 2020, selon un rapport de l'institution finacière internationale, publié le 21 janvier.

Pour 2019 et 2020, la projection du Fonds monétaire internationale (FMI) est inférieure de 0,3 point de pourcentage à celle d'octobre dernier, la diminution des cours du pétrole ayant entraîné des révisions à la baisse pour l'Angola et le Nigeria.

Dans son rapport sur les perspectives de l'économie mondiale, l'institution de Bretton woods a cependant indiqué que plus d'un tiers des pays d'Afrique subsaharienne devraient connaître une croissance de plus de 5% en 2019 et en 2020.

Le FMI a, par ailleurs, abaissé des prévisions de croissance mondiale pour 2019. Il table désormais sur une croissance de 3,5% cette année, soit 0,2 point de moins que la précédente estimation d'octobre, qui avait déjà été abaissée.

Toutefois, les estimations d'expansion pour les deux premières puissances, soit les Etats-Unis (2,5%) et la Chine (6,2%), restent inchangées. Le Fonds revoit à la hausse la prévision du Japon mais se montre bien plus pessimiste pour la zone euro (1,6% contre 1,9% estimé précédemment).

En Europe, l'Allemagne subit la plus forte révision en baisse avec une croissance attendue désormais à 1,3% (-0,6 point), suivie de l'Italie (-0,4 point à 0,6%) et de la France (-0,1 point à 1,5%).

Le FMI note que la croissance mondiale demeure globalement solide mais ralentit plus que prévu, contrariée par les tensions commerciales et les risques politiques, tels le Brexit au Royaume-Uni et la fronde sociale en France.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.