Algérie: Colloque sur Mohamed Arkoun - D'imminents chercheurs attendus le 26 janvier à Tizi-Ouzou

Tizi-Ouzou — D'imminents chercheurs, onze en tout, sont attendus samedi prochain à Tizi-Ouzou pour participer à un colloque international sur la pensée de l'intellectuel et islamologue algérien Mohamed Arkoun (1928-2010), organisé par l'Assemblée populaire de wilaya (APW).

Selon le programme diffusé part cette institution élue, ce rendez-vous scientifique et philosophique, placé sous le thème "Mohammed Arkoun, une pensée universelle en quête d'un islam des lumières", sera marqué par la présence du président de la Fondation lslam de France Ghaleb Bencheikh qui inaugurera le colloque par une conférence sous le thème "Mohammed Arkoun et la pensée subversive".

Ne pouvant se rendre à Tizi-Ouzou étant pris par d'autres engagements, le guide spirituel de la Tariqa Alawiya, l'une des plus implorantes confréries soufies algériennes, Cheikh Khaled Bentounes, auteur de nombreux ouvrages dont "Pour un islam de paix" et "Islam et occident : plaidoyer pour le vivre-ensemble", participera à ce rendez-vous avec un message vidéo "en hommage a Mohammed Arkoun", a-t-on appris des organisateurs.

L'écrivaine et fille du penseur, décédé le 14 septembre 2010, Sylvie Arkoun, interviendra dans l'après-midi de la même journée avec une conférence intitulée "Les vies de Mohammed Arkoun, derrière l'intellectuel, l'homme". Cette communication sera suivie par celle de Zineb Ali Benali, professeur des universités émérite (Paris 8, France) sous le thème "Mohammed Arkoun, quelques remarques sur l'itinéraire d'une pensée : de Taourirt Mimoun à la pensé de l'islam".

Suivra la conférence sous l'intitulé "Prolonger la pensée de Mohammed Arkoun, en questionnant l'inscription de l'islam dans les sociétés européennes contemporaines" de Abdelhafid Hammouche, professeur des universités (Lille, France) et enseignant-chercheur en sociologie anthropologie et ethnologie auteur de travaux sur de l'immigration et les relations interculturelles et pratiques religieuses.

Walid Laggoune, professeur des universités en droit public (université d'Alger) s'intéressera au "statut institutionnel du religieux, entre raison islamique et raison juridique".

Au deuxième et dernier jour de ce colloque, il est programmé des communications sous les thèlmes "Au-delà de l'islam, Mohammed Arkoun, savant et penseur universel" par l'anthropologue et spécialiste de la culture berbère, directrice des recherches à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (France), Tassadit Yacine, "L'intellectuel : vecteur de l'objectivité et de la rationalité dans la société" par le docteur en psychologie et sciences de l'éducation (université de Tizi-Ouzou) Abderrezak Idir.

Des spécialistes dont Aissa Kadri, professeur des universités émérite (Paris 8), Saïd Djabelkhir, fondateur et coordinateur du cercle des lumière pour la pensée libre, islamologue et chercheur en soufisme et Mohamed Benbrika, docteur en philosophie (université d'Alger), présenteront, respectivement, des communications sur "L'intelligentsia et intellectuels algériens à l'épreuve de la pensée de Mohammed Arkoun", "Lecture préliminaire de l'approche d'Arkoun sur le texte coranique" et "Pensée philosophique et religieuse de Mohammed Arkoun".

Ce colloque qui devait se tenir en novembre puis en décembre derniers a été reporté pour les 26 et 27 de ce mois de janvier, par soucis de réunir des spécialistes et des chercheurs dans des disciplines en relation avec l'œuvre d'Arkoun, auteur de plusieurs ouvrages qui appellent à une interprétation critique de l'islam, notamment l'islamologie et la philosophie, a rappelé le président de l'APW, Youcef Aouchiche.

Ce colloque sera une occasion pour mettre en exergue l'apport de l'œuvre de cet historien, islamologue et philosophe, natif du village Taourirt Mimoune de la commune d'Ath Yenni, à la pensée universelle.

Il abordera les différents aspects de l'œuvre de ce professeur émérite d'histoire de la pensée islamique, militant actif du dialogue interreligieux, qui plaidait "pour un Islam repensé" dans le monde contemporain en récusant toute manipulation des textes religieux à des fins idéologiques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.