Afrique: Célébration - La communauté internationale se souvient du rôle clé de l'éducation

Dans l'objectif d'inciter les gouvernants ainsi que les ministères de tutelle à assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, le monde commémore, ce 24 janvier, la Journée mondiale de l'éducation.

Pour justifier le bien-fondé de la célébration de l'événement, l'Unesco a reconnu que l'éducation était un droit humain. En proclamant cette Journée mondiale de l'éducation, les États membres des Nations unies reconnaissent l'importance et le rôle d'assurer une éducation inclusive, équitable et de qualité pour tous à tous les niveaux. Ceci, afin que chaque personne puisse accéder à l'apprentissage tout au long de sa vie et acquérir les connaissances ainsi que les compétences nécessaires pour participer pleinement à la vie de la société et contribuer au développement durable. C'est ce qui justifie le fait que le droit à l'éducation soit inscrit dans l'article 26 de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Un texte qui exige que l'enseignement élémentaire soit gratuit et obligatoire.

Cependant, dans la même optique, la convention relative aux droits de l'enfant, adoptée en 1989, demande de son côté que les pays rendent l'enseignement supérieur accessible à tous.

« L'éducation est essentielle au développement durable de nos pays », souligne l'Unesco, ajoutant qu'avec l'adoption du Programme de développement durable à l'horizon 2030, en septembre 2015, l'humanité reconnaît que l'éducation est aussi un facteur indispensable pour le succès et l'atteinte des dix-sept Objectifs de développement durable.

Éducation universelle, un défi incontournable à relever

Pour l'Unesco, l'éducation constitue pour les Etats un défi indéniable qu'il faut relever d'autant plus qu'elle offre aux enfants la possibilité de sortir de la pauvreté et de s'engager sur la voie d'un avenir prometteur et meilleur.

Par ailleurs, selon cette institution, les statistiques montrent que dans le monde, environ deux cent soixante- quatre millions d'enfants et adolescents n'ont toujours pas la possibilité d'aller à l'école ou de terminer leur scolarité alors que plus d'un cinquième d'entre eux sont en âge de fréquenter à l'école primaire.

S'appuyant sur le rapport mondial de suivi sur l'éducation, l'Unesco signifie que la pauvreté, la discrimination, les conflits armés, les situations d'urgence et les effets du changement climatique sont autant de facteurs qui rendent l'accès à l'école difficile. « La migration et les déplacements forcés affectent aussi négativement l'éducation des enfants», a conclu l'organisation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.