Cote d'Ivoire: Université des droits de l'homme du CNDH - Le cycle II a démarré cette semaine

23 Janvier 2019

Lancé depuis février 2018, le cycle I de cette université a permis de former plus de 150 auditeurs à ce jour.

Le deuxième cycle de l'Université des droits de l'homme initiée par le Conseil national des droits de l'homme (Cndh) a démarré le 22 janvier 2019, au siège de ladite institution sis à Abidjan-Cocody, les Deux-Plateaux Vallons.

Plus d'une centaine d'auditeurs issus de différents secteurs d'activités prendront part à cette formation dont le lancement officiel a été ponctué par une communication inaugurale prononcée par son Excellence, Mme Mayuma Kala, cheffe du bureau de liaison de l'Union africaine (Ua) en Côte d'Ivoire. La représentante-résidente de l'Ua a instruit l'auditoire sur les mécanismes régionaux en matière de droits de l'homme.

Dans cet esprit, les thèmes de l'Ua de ces trois dernières années ont mis un accent tout particulier sur les droits des franges spécifiques de la société africaine. Elle a également fait cas des difficultés liées au fonctionnement de l'institution. Notamment, le manque de volonté des États à donner une suite aux recommandations et décisions de l'institution.

Pour sa part, M. Koumoin François, président de la Cour d'Appel de la Chambre de Commerce, a invité les auditeurs à l'assiduité pendant cette formation qui fera d'eux de dignes défenseurs des droits de l'homme.

Quant à Mme Namizata Sangaré, présidente du Cndh, elle a indiqué que cette formation s'inscrit dans la dynamique de la promotion des droits de l'homme. Ce, à travers le renforcement des capacités des activités et de tous ceux qui sont intéressés par la thématique des droits de l'homme.

Notons que le cycle I lancé depuis février 2018, a formé plus de 150 auditeurs à ce jour.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.