23 Janvier 2019

Cote d'Ivoire: Football - Des internationaux décédés sur des stades

Plusieurs événements tragiques ont marqué le football ces dernières années, notamment le décès des joueurs sur des stades.

Pour y remédier, la Fifa avait préconisé le 31 août 2007, des examens cardio-vasculaires.

Nous pouvons citer pêle-mêle quelques cas. Le Camerounais Marc Vivien-Foé s'est écroulé durant le match Cameroun-Colombie lors de la demi-finale de la Coupe des confédérations 2003. Il est mort peu de temps après à l'hôpital. Une autopsie révèlera qu'il est mort d'une cardiomyopathie hypertrophique.

Guy Tchingoma Ngoma, un joueur gabonais, a aussi tiré sa révérence en 2008 peu de temps après un match de championnat contre l'Union sportive O'Mbila. Le milieu de terrain du FC 105 Libreville et de l'équipe nationale du Gabon est entré en collision avec un adversaire. A la fin du match, il s'est effondré, les médecins n'ont pu le réanimer.

Le footballeur nigérian Endurance Idahor est également décédé le 6 mars 2010, au cours d'un match du championnat du Soudan.

Le 27 juillet 2013 à Bandung, l'attaquant malien, Abdoulaye Sékou Camara, s'écroule sur le terrain lors d'un entraînement avec son équipe.

Le 6 mai 2016, le Camerounais Patrick Ekeng Ekeng a rendu l'âme. Quand le 5 juin 2017, l'international ivoirien Cheik Tioté s'éteignit à tout jamais, à la suite d'une crise cardiaque, lors d'un entraînement avec son équipe en Chine.

Cote d'Ivoire

Les enseignants ne lèvent pas leur mot d'ordre de grève

En Côte d'Ivoire, premier jour des discussions entre le gouvernement et les enseignants du primaire et du… Plus »

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.