Ile Maurice: MBC - Rs 23 millions, Rs 300 millions...

Les investissements de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) pour l'année 2019 font tiquer. Si l'achat d'un car de reportage au coût de Rs 23 millions fait jaser à la station nationale de radiotélévision, les investissements consentis dans le cadre du projet Build Operate Transfer (BOT) provoquent des craintes quant à l'avenir de la MBC. Certains y voient une forme de privatisation, avec l'arrivée de nouveaux opérateurs qui auront la tâche de changer toute la technologie et les équipements.

À Rodrigues, la fronde monte quant aux équipements neufs inadaptés à la MBC locale. Les employés ont écrit pour exprimer leur ras-le-bol vis-à-vis du responsable de ce gaspillage de fonds publics, un Senior Officer du département d'ingénierie, déjà inquiété par le passé par l'Independent Commission against Corruption.

Le mois prochain, la MBC devrait acquérir un Outside Broadcast (OB) Car équipé de quatre caméras HD. L'appel d'offres lancé l'année dernière prendra fin le 15 février. Le coût du véhicule est estimé à Rs 23 millions. Un chiffre qui fait bondir certains, qui se de- mandent à quoi servira ce car de reportage, d'autant que la station en a déjà trois. «Il y a d'autres choses plus urgentes à régler. C'est déplorable que la direction n'ait pas jugé bon de solliciter l'avis des principaux concernés», soutient l'un d'eux.

Au niveau du management, l'on rejette d'un revers de la main ces allégations. Et justifie l'achat de cet OB Car, qui intervient quelques mois après l'entrée en opération de deux cars qui avaient coûté plus de 40 millions. «Il n'y a que trois cars de reportage opérationnels. Le quatrième, datant de près de 15 ans, est en panne», explique une source au niveau du management. Qui avance comme prétexte également les Jeux des îles de l'océan Indien 2019. Il réfute aussi que l'exercice ait été conduit pour favoriser un soumissionnaire en particulier. «C'est faux de dire qu'il y a eu des commissions ou pots-de-vin en jeu, comme veulent le faire croire certains.» Il avance que tout a été fait dans la transparence.

N'est-on pas en train d'imposer une technologie trop avancée face à Multi Carrier Ltd, qui est très en retard, étant dans l'incapacité de fournir des images en HD ? S'interroge un Senior Cameraman. Les craintes des employés s'accentuent alors que la MBC s'apprête à se lancer dans un projet d'une grande envergure : le transfert de technologie ou encore la modernisation des équipements, au coût de Rs 300 millions.

Un projet qui sera réalisé sous le BOT, concept introduit après l'adoption d'une loi établissant un cadre légal approprié pour les projets du secteur public qui seront réalisés selon ces accords. Cette modernisation débutera dans un premier temps avec les départements production et marketing, avant de concerner le News Department.

Si ce transfert de technologie est défendu par la direc- tion, chez les employés, on y voit une forme de privatisation. Qui plus est, il devrait rendre caducs certains postes et responsabilités. D'où l'inquiétude qui gagné les plus anciens car la direction, avec les ressources humaines, finaliserait actuellement un plan de retraite volontaire. Un plan de dégraissage qui devrait être rendu public sous peu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.