25 Janvier 2019

Maroc: La profondeur et la solidité des relations maroco-britanniques mises en relief à Rabat

Le sous-secrétaire permanent et chef du service diplomatique au bureau des affaires étrangères et du Commonwealth reçu par Habib El Malki, Hakim Benchamach et Nasser Bourita

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a reçu, mercredi à Rabat Simon McDonald, sous-secrétaire permanent et chef du service diplomatique au bureau des affaires étrangères et du Commonwealth.

Lors de la réunion à laquelle assistait l'ambassadeur britannique à Rabat, le président de la Chambre des représentants a loué les relations entre le Maroc et la Grande-Bretagne, caractérisées par la continuité et le développement dans divers domaines. Il a souligné l'importance du dialogue politique régulier entre les deux pays, qui a été renforcé ces dernières années.

«Le dialogue politique aide à rapprocher les points de vue et à identifier les opportunités, il doit donc être approfondi et enrichi».

A propos de notre intégrité territoriale, Habib El Malki a indiqué que cette question était cruciale pour le Maroc, qu'elle est « liée à la stabilité » et qu'il «ne peut y avoir de stabilité sans l'unité des peuples et des nations».

Il a, par ailleurs, salué la dynamique de la coopération parlementaire entre les deux pays, soulignant l'intensité des visites réciproques et louant le partenariat entre la Chambre des représentants et la Westminster Foundation for Democracy. «C'est un partenariat qui contribue au développement de l'action parlementaire de la Chambre des représentants », a-t-il indiqué en appelant à la diversification des relations économiques, commerciales, touristiques, sportives et culturelles entre les deux pays et en notant que le renforcement des relations culturelles en particulier contribuera, sans conteste, à renforcer le rapprochement dans tous les domaines.

De son côté, Simon McDonald a rappelé que les relations maroco-britanniques sont bonnes et stables et évoluent dans le bon sens et indépendamment des changements politiques survenus dans la région.

Le responsable britannique a également loué la coopération continue entre les deux pays dans les domaines de l'éducation, du tourisme, de la culture et des sports. «Plus de 5.000 Marocains étudient en Grande-Bretagne, environ 700.000 touristes britanniques visitent le Royaume annuellement, de nombreuses manifestations culturelles sont organisées par l'ambassade britannique à Rabat et des activités sportives communes sont initiées dans de nombreux sports» et «cela se renforcera davantage dans les années à venir».

A signaler, par ailleurs, que Simon McDonald a été reçu, le même jour, par le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach

Il a, en l'occasion, mis en avant la profondeur et la solidité des relations de partenariat entre Londres et Rabat et plaidé pour un partenariat bilatéral plus élargi, se félicitant de l'excellence des relations entre les deux institutions monarchiques et de la similitude entre les systèmes parlementaires des deux pays et indiquant que son pays ambitionne de renforcer davantage ce partenariat pour englober différents domaines.

Selon un communiqué de la Chambre des conseillers, le responsable britannique a également appelé à la promotion des relations de coopération entre les institutions législatives des deux pays dont le rôle s'avère primordial dans l'intensification du dialogue stratégique entre le Maroc et le Royaume-Uni.

Il a de même fait part de sa satisfaction du niveau des relations de partenariat et de coopération liant la Chambre des conseillers à la Fondation Westminster pour la démocratie, relevant l'importance du travail engagé par la deuxième Chambre et la Chambre des Lords dans la perspective de développer l'action parlementaire.

Pour sa part, Hakim Benchamach s'est félicité des relations de partenariat stratégique qui unissent le Royaume du Maroc et le Royaume-Uni, basées sur des liens d'amitié solides et l'estime mutuelle entre les deux familles Royales et sur des relations diplomatiques séculaires entre les deux pays.

Le Maroc et le Royaume-Uni ont en partage les mêmes valeurs et ambitions et font face aux mêmes défis, a-t-il fait observer, tout en appelant à tirer profit des opportunités offertes par leurs positions géostratégiques exceptionnelles afin de bâtir un partenariat exemplaire mutuellement avantageux. Il a affirmé, dans ce sens, que les réformes entreprises par le Maroc, notamment le chantier de la régionalisation avancée, outre les potentialités dont il jouit, le mettent en position d'affronter tous les défis dans la région, en particulier ceux relatifs à l'immigration, aux enjeux sécuritaires et aux changements climatiques.

Le président de la Chambre des conseillers a en outre rappelé la visite qu'il avait effectuée au Royaume-Uni en mars 2016, estimant qu'elle a marqué une avancée dans le processus de renforcement des relations entre la Chambre des conseillers et la Chambre des Lords, deux instances dont l'apport est indéniable dans la consolidation du dialogue stratégique bilatéral.

Le même jour, Simon McDonald a affirmé à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, que le Royaume-Uni demeure un partenaire solide de ses amis de longue date, dont le Maroc, et ce même en cas de sortie de l'Union européenne.

«Le Maroc est un partenaire commercial clé du Royaume-Uni», a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP, mettant en avant les échanges commerciaux entre son pays et le Maroc.

Le Maroc est également un partenaire important pour le Royaume-Uni dans le domaine de sécurité et une destination touristique importante pour les Britanniques, qui sont près de 700.000 à se rendre au Maroc chaque année.

Par ailleurs, le sous-secrétaire permanent britannique s'est dit «très optimiste» quant aux relations entre le Royaume-Uni et le Maroc, estimant que ces liens, déjà solides, seront davantage développés dans le futur.

Il a, en outre, fait savoir que ses discussions avec Nasser Bourita ont porté sur les affaires bilatérales ainsi que sur des questions régionales liées au contexte nouveau du Royaume-Uni.

Maroc

Le pays en quête d'un partenariat culturel à Marrakech

Une délégation artistique angolaise participe depuis mercredi 20 à la deuxième… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.