26 Janvier 2019

Angola: Le Minsa crée la Commission électorale de l'ordre des médecins d'Angola

Luanda — Le ministère de la Santé (Minsa) créera, dans les prochains jours, une commission électorale du scrutin dans l'Ordre des Médecins d'Angola, dont les membres méritent la confiance des candidats au poste.

Selon une note du Minsa, parvenue vendredi à l'ANGOP, la mesure est issue d'une réunion entre le ministère de la Santé et les candidats au bâtonnier de l'Ordre des Médecins d'Angola, afin de mettre fin aux irrégularités dans la conduite du processus susceptible de compromettre le fonctionnement normal de l'organisation.

La création de la Commission électorale a pour objectif de garantir la transparence, l'exemption et l'objectivité du processus, qui a fait l'objet de contestations et de plaintes de la part des candidats dans les médias.

La réunion, tenue vendredi à Luanda, visait également à trouver des solutions à toutes les situations contribuant à des irrégularités et obstacles au processus normal de préparation et de conduite des élections dans l'ordre des médecins d'Angola.

Trois candidats au bâtonnier de l'Ordre des Médecins d'Angola (Miguel Mateus, Elisa Gaspar et Mário Fresta) ont envisagé ces derniers jours de convoquer une réunion médicale nationale pour évaluer les situations qu'ils considèrent comme illégales dans le processus électoral de cette organisation.

Le trio disait qu'ils avaient perdu la confiance dans l'actuelle Commission électorale de l'organisation, vu que le processus a "débuté avec de graves défauts et transgressions", violant les statuts. L'acte électoral, dont le vainqueur remplacera docteur Carlos Pinto, est prévu pour février 2019.

Angola

Plus de 30 000 étrangers en situation irrégulière expulsés

Quarante mille ressortissants étrangers en situation irrégulière ont été… Plus »

Copyright © 2019 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.