Cameroun: La police tire a balles réelles sur des manifestants sans armes

Les régions anglophones du Cameroun en conflit
26 Janvier 2019

Les marches blanches organisées ce jour a travers le monde par le Mouvement de la renaissance du Cameroun (Mrc, opposition) ont connu des temps tragiques à Douala, la capitale économique du Cameroun.

Des cadres de ce parti en l'occurrence Célestin Djamen et Michèle Ndoki ont été grièvement blessés a balles réelles.

« C'est le commissaire de police Marie Hervé Ondoua Ongono qui a ouvert le feu sur ces manifestants aux mains nues », a confié un témoin, ajoutant que d'autres militants et sympathisants de ce parti ont été blessés suite a des tirs a balles réelles.

On signale aussi plusieurs arrestations dans les différentes villes du Cameron ou ces marches ont pu être organisées.

A Yaoundé, la capitale, pour la première fois dans l'histoire de ce pays, des milliers de manifestants ont suivi le mot d'ordre du président du Mrc Maurice Kamto, qui se déclare toujours comme le vainqueur de la présidentielle du 07 octobre 2018.

Le dictateur camerounais Paul Biya, au pouvoir depuis bientôt 37 ans et soutenu par la France entend mourir au pouvoir après avoir procédé a une succession de gré a gré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.