29 Janvier 2019

Congo-Kinshasa: Elu de la Lomami aux législatives nationales - Mposhi Kibambe Dieudonné déterminé à défendre les enseignants congolais

Membre influent du PPRD/Lomami, Mposhi Kibambe Dieudonné s'annonce mieux qu'un défenseur des droits des enseignants congolais. Voix du peuple de la Lomami à l'Assemblée nationale du Parlement congolais, cet élu du territoire de Lubao déplore, à cor et à cri, la précarité du secteur de l'enseignement en RD. Congo, et promet ainsi de mener une plaidoirie pour les professionnels de la craie, singulièrement, ceux du secteur de l'EPSP.

Aux prises avec La Prospérité, lundi 28 janvier dernier, à l'occasion de la plénière extraordinaire d'installation du nouveau bureau de cette Chambre basse du Parlement, ce Notable du terroir Songye lance, en outre, une alerte générale contre l'enclavement de la province de Lomami, son fief, où il n'existe point, dit-il, d'infrastructures routières, ni d'aéroport national.

Cri d'alarme

Notable de Kabinda/Lubao, Dieudonné Mposhi Kibambe soutient sans ambages que son élection traduit, en clair, l'expression du peuple de la Lomami à l'égard des personnalités valables et capables de pouvoir porter très haut ses cris. «Notre présence, ici, c'est pour faire changer les choses», tance-t-il. A l'en croire, non seulement il envisage se tordre le cou pour défendre les intérêts de ses frères et sœurs de la province Songye, mais aussi et surtout, n'imagine guère faire semblant à la souffrance de l'enseignant congolais. «Nous sommes dans une période où nous devons soutenir les enseignants. L'enseignant est celui qui a la clé du développement de ce pays, en donnant la meilleure qualité de l'éducation aux enfants», exhorte-t-il l'ensemble des dirigeants. Et de hausser décidément le ton : « il faut que l'enseignant soit payé. C'est quand il est payé qu'il pourra dispenser le meilleur enseignement ».

Valoriser l'enseignant congolais

En effet, Dieudonné Mposhi Kibambe rappelle que l'enseignement à l'école primaire est gratuit. A ce titre, il ne digère pas que ces compatriotes qui s'esquintent pour la formation des enfants, à longueur des journées, ne soient pas pris en charge, ni par les parents, ni par le pouvoir politique. «Ce n'est pas admissible », clame-t-il. Pour cet élu de Lubao, terroir du peuple Songye, il faut absolument que ces enseignants là soient pris en charge par le trésor public. «Nous allons militer pour la rallonge de l'enveloppe salariale affectée au personnel du secteur de l'enseignement», s'assigne-t-il comme mission, outre la plaidoirie visant à désenclaver la province de Lomami. En ce qui concerne les enseignants de cette province de la RD. Congo, ce cadre du PPRD relève que la plupart d'enseignants de la Lomami sont non payés ; d'autres encore privés de numéros matricules, en dépit de leurs prestations quotidiennes.

Engagement patriotique

Très déterminé à éradiquer cette situation, pour ce faire, Dieudonné Mposhi rassure qu'il a une nouvelle touche qu'il apporte, suite à ses nombreuses années passées à la tête du secteur de l'éducation, dans la Lomami. Sur un autre chapitre, ce nouveau député fustige l'enclavement de sa jeune province. «Il n'y a pas de routes, ni d'aéroport dans la province de Lomami. Nous nous posons alors la question de savoir en quoi cette province existe, si l'on ne sait pas voyager confortablement ni par route, ni par vol. C'est ainsi que nous devons faire entendre cette voix pour que dans le budget de l'Etat, que l'on puisse inscrire cette question au chapitre des priorités», soutient-t-il, à haute et intelligible voix. Bon vent aux élus ambitieux !

Congo-Kinshasa

Quinze corps retrouvés au Rwanda après le naufrage sur le lac Kivu

Le naufrage survenu en début de semaine sur le lac Kivu a fait plus de cent disparus. Samedi 20 avril, des corps,… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.