Algérie: Foot / Droits de retransmission - L'ENTV n'a pas encore honoré les 3e et 4e tranche

Alger — L'Entreprise nationale de télévision (ENTV) n'a jusqu'à présent pas renouvelé son contrat qui a expiré le 31 juillet 2018 et elle n'a pas encore honoré les 3e et 4e tranche de la convention précédente, a annoncé lundi le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar.

"Notre appel à la direction de l'ENTV n'a pas été entendu. J'ai tenu au début de mon élection à la tête de la Ligue de football professionnel une réunion de quatre heures avec certains responsables de cette organisme au cours de laquelle, j'ai étalé toutes nos préoccupations. Seulement depuis cette date, aucune réponse ne nous est parvenue.", a déclaré Medouar lors d'une réunion avec les clubs de Ligues 1 et 2, tenue au Centre Nationale technique de Sidi-Moussa (Alger).

A cet effet, pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la télévision algérienne, les clubs ont demandé à la LFP d'organiser une journée sans matches télévisés avant de passer au boycott pure et simple de de l'ENTV, jusqu'à apurement de la situation, selon le site officiel de la LFP.

"Nous savons que les clubs souffrent financièrement, pour certains d'entre eux pour ne pas dire la majorité. Les entrées de la télévision constituent une véritable bouffée d'oxygène.", a précisé le président de la LFP cité par la même source.

Pour rappel, cette réunion mensuelle a été décidée lors de la dernière rencontre entre la Fédération algérienne de football (FAF) et les clubs de Ligue 1e et 2.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.