Cameroun: Chantiers du Plan d'urgence triennal - Le Minhdu évalue l'avancement des travaux

Célestine Ketcha Courtès a recensé les difficultés auxquelles sont confrontés les maîtres d'ouvrage jeudi dernier dans certains quartiers de Yaoundé.

Des kilomètres à pied et pas une once de fatigue. Célestine Ketcha Courtès, ministre de l'Habitat et du Développement urbain (Minhdu), veut du concret sur les différents chantiers engagés par son département ministériel dans le cadre du Plan d'urgence triennal pour l'accélération de la croissance économique dans la ville de Yaoundé.

C'est donc accompagnée de Marie Rose Dibong, secrétaire d'Etat auprès du Minhdu chargé de l'Habitat, et du délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna, que Madame le Minhdu s'est déployée sur certaines de ces voies d'accès. Question d'évaluer non seulement l'état d'avancement des travaux, mais aussi de recenser les difficultés auxquelles sont confrontés les maîtres d'ouvrage, ainsi que les riverains.

Sur l'axe joignant le marché Essos au lieu-dit Terminus Mimboman, Célestine Ketcha Courtès a marqué son premier arrêt. C'est un vaste chantier qui se dresse à perte de vue. Bien que les travaux soient nettement avancés, les difficultés ne manquent pas pour autant. « Nous avons un mois au maximum pour terminer les travaux parce que tout est prêt. Le pont sera bientôt terminé. Nous avons installé les projecteurs pour travailler de jour comme de nuit, afin de respecter les délais. Mais le gros problème reste l'occupation des emprises. Les riverains tardent encore à les libérer », se plaint le maître d'ouvrage. Ici, la circulation des hommes et des biens est quasi-inexistante depuis des mois.

Ce qui crée un grand engorgement sur d'autres axes. De même, les affaires sont au point mort et la plupart des commerces ont dû mettre la clé sous le paillasson à cause de cette obstruction. Comme esquisse de solution, une réunion relative à l'occupation des emprises est annoncée demain mercredi à la Communauté urbaine. Concernant le grand engorgement observé sur cet axe, Célestine Ketcha Courtès exhorte l'entrepreneur à « sécuriser l'une des voies le plus rapidement possible afin de faciliter la circulation de tous ». La première partie de cette visite a été assurée plus tôt par le secrétaire d'Etat auprès du Minhdu chargé de l'Habitat. C'était dans les quartiers Etam-Bafia, Maetur Nkomo et Biteng où les mêmes difficultés liées à l'occupation des emprises ont été soulevées par les entrepreneurs.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.