Afrique de l'Ouest: Le Sénégal atteint 76% de mise en œuvre des réformes de l'UEMOA en 2018

29 Janvier 2019

En 2018, le Sénégal affiche un taux satisfaisant de mise en œuvre des réformes de l’UEMOA de 76%, contre 71% en 2017, soit une progression de 5 points.

L’annonce a été faite par le Président de la Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), M. Abdallah Boureima.

C’était au début des travaux de la 4ème Revue annuelle des réformes, politiques et programmes de l’UEMOA au Sénégal, ce mardi 29 janvier à Dakar.

Selon le Ministre de l’Économie, des Finances et du Plan du Sénégal (Mefp), M. Amadou Ba, ces chiffrent mettent en lumière des évolutions positives et l’apparition d’une tendance favorable qu’il conviendrait de maintenir, voire accélérer, pour arriver à la situation où la totalité des réformes et des programmes et projets sont convenablement mis en œuvre.

M. Boureima rappelle que la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires a été institutionnalisée par la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA au cours de sa session du 24 octobre 2013.

Une option dictée par une lenteur et un faible niveau de mise en œuvre dans la plupart des Etats membres qui caractérisés les textes communautaires et que la Conférence des Chefs d’État avait relevé pour le déplorer, lors sa session du 06 juin 2012 à Lomé, au Togo.

D’où la grande importance que les plus hautes autorités de l’Union accorde une cette séance.

Le président de la Commission de l’UEMOA de souligner que la revue en est à sa quatrième édition et des progrès significatifs ont été acquis en termes de consolidation et de modernisation de l’exercice d’évaluation des réformes, politiques, programmes et projets communautaires.

Conformément aux dispositions pertinentes qui régissent le processus de la revue, souligne-t-il, la présente séance de travail constituait l’étape politique qui a été précédée d’une revue technique dont les travaux se sont déroulés du 25 au 27 septembre 2018.

Au cours de la revue technique, poursuit M. Boureima, les équipes du Sénégal et de la Commission de l’UEMOA ont travaillé dans une ambiance empreinte de franche collaboration, de professionnalisme et d’objectivité.

M. Boureima fait savoir que la revue a été sanctionnée par un projet de mémorandum adopté par consensus et qui sera soumis au Premier ministre du Sénégal, M. Boun Abdalah Dione.

Un mémorandum dont lecture qui, de l’avis de Amadou Ba, édifiera les deux parties sur la nature des difficultés et des contraintes rencontrées par les services ministériels pour conduire à bout les réformes et les projets de l’UEMOA.

Il a ainsi réitéré  l’engagement du gouvernement sénégalais à œuvrer ensemble pour impulser la cadence dans la mise en œuvre des réformes et des projets communautaires.

Pour lui, la transposition de l’ensemble des directives de l’UEMOA apparaît dans ce cadre comme une question urgente à prendre en charge.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.