Mozambique: Les retombées du scandale de la dette au Mozambique risquent de s'étendre à l'Angola

Photo: Wikipédia
Vue aérienne de Maputo
29 Janvier 2019
EXXAfrica
communiqué de presse

Alors que la saga du Mozambique sur les prêts non divulgués se poursuit devant les tribunaux nationaux et internationaux, de plus en plus d'indications donnent à penser que le scandale risque de s'étendre à l'Angola, où de plus en plus de preuves de l'existence de marchés publics opaques similaires s'accumulent et menacent de saper la campagne anti-corruption et la reprise économique naissante du gouvernement en 2019.

LONDRES, Royaume-Uni, 25 janvier 2019/APO Group/ -- EXX Africa https://www.exxafrica.com/ a publié un rapport spécial sur le risque de retombées du scandale de la dette du Mozambique en Angola.

Le 25 janvier, le Parlement du Mozambique a demandé que l'ancien ministre des Finances du pays, Manuel Chang, soit placé en détention préventive dans l'attente de son extradition vers les États-Unis après sa récente arrestation dans l'Afrique du Sud voisine.

Alors que le scandale de la dette au Mozambique, très largement médiatisé, touche à sa fin, de plus en plus d'indications donnent à penser que l'implication des dirigeants politiques angolais dans ce scandale n'a pas encore été totalement révélée.

Ces liens et accords commerciaux émergents risquent de mettre à mal les mesures populaires anti-corruption de grande notoriété du gouvernement angolais, tout en mettant les hauts responsables politiques angolais dans une position inconfortable et en présentant de nouveaux risques sur le plan de la réputation des investisseurs angolais.

EXX Africa a recherché la source du problème pour examiner le rôle de l'élite politique angolaise dans le scandale de la dette au Mozambique et l'existence éventuelle de futures émissions de titres de créances non divulguées.

Notamment, au cours de notre enquête, un certain nombre de signaux d'alarme concernant les contrats conclus par Privinvest en Angola se sont avérés fondés, certains signalant des risques pour la réputation du président angolais, João Lourenço.

La relation de l'Angola avec le FMI et la perspective d'une reprise économique en 2019 se heurtent à de nouvelles difficultés, car les investisseurs sont exposés à des risques émergents de réputation, alors que le scandale de la dette au Mozambique est en train de s'étendre.

Pour tout autre commentaire ou pour obtenir une copie intégrale du rapport, veuillez consulter le site https://www.exxafrica.com/

Distribué par APO Group pour le compte d'EXXAfrica.

Contact avec les médias :

Robert Besseling

Directeur exécutif

robert.besseling@exxafrica.com

https://www.exxafrica.com

À PROPOS DE  

EXX Africa est une société spécialisée dans le renseignement qui fournit des prévisions précises, facilitant les prises de décisions et pertinentes sur le plan commercial, en matière de risques politiques et économiques en Afrique pour les entreprises. Nous préconisons la dynamique en rapide évolution lancée sur le continent et permettons à notre vaste clientèle d'atténuer son exposition aux risques liés à l'évolution rapide de la situation politique et économique en Afrique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.