30 Janvier 2019

Madagascar: Sécurité alimentaire - Mise en place d'une banque alimentaire dans cinq communes vulnérables

Pour lutter contre l'insécurité alimentaire, un protocole d'accord de mise en place d'une banque alimentaire a été signé lundi dernier à Antanimora, au siège du Bureau national de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) entre celui-ci et le Lions Club international District 417.

Cette banque alimentaire va être mise en place prochainement, aux environs de la fin du mois de février. Cinq communes en bénéficieront, à savoir : Antananarivo, Tamenantsoa à Toliara, Anosy, Tsararafa à Farafangana et Tanandava à Amboasary Atsimo. Tanandava a d'ailleurs été choisie par les porteurs du projet pour être la commune pilote de mise en place de cette banque alimentaire. La raison en est que cette localité du Grand Sud est l'une des plus vulnérables à l'insécurité alimentaire en période cyclonique, une spécificité régionale qu'elle partage avec les autres districts- ruraux de sucroît- de sa région.

En période de sécheresse comme en période cyclonique en effet, l'insécurité alimentaire qui frappe le Sud quasiment toute l'année, s'aggrave encore, ce qui ébranle la résilience de la population déjà mise à mal par des manques en ressources essentielles de toute sorte : manque d'eau, manque d'infrastructures sanitaires de base, ou encore la pauvreté. Notons par ailleurs que Thierry VENTY, secrétaire exécutif du BNGRC a souligné l'efficacité du partenariat public-privé dans la réussite de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de gestion des risques et catastrophes, dont la lutte contre l'insécurité alimentaire est d'ailleurs une priorité.

Tanandava. Le gouverneur du LCI District 417, M. Louis Emmanuel NG fournit de plus amples explications relatives au choix de Tanandava, comme localité pilote du projet : « Nous pensons que dans cette partie de Madagascar, la précarité alimentaire est la plus aiguë, donc nous avons voulu commencer là-bas, mais ça va s'étendre au reste du pays, nous avons déjà identifié les endroits vulnérables à Madagascar où nous allons mettre des banques alimentaires, mais ce n'est que le projet pilote et, nous avons voulu le faire dans un endroit difficile pour avoir la preuve que ça va marcher... ». Il a par la suite enchaîné en expliquant aux non initiés le concept de banque alimentaire : « Une banque alimentaire c'est un entrepôt où on va entreposer de la nourriture, des produits de première nécessité venant des partenaires.

Par exemple, dans d'autres pays, il y a des supermarchés, des grandes chaînes de distribution, qui environ deux semaines avant la date péremption, mettent les marchandises à la disposition de la banque alimentaire qui les distribue -(ou les revend à prix très réduit)- à la population, sur une base de ration, chaque famille a droit à une ration chaque semaine. » Un concept qui se rapproche de celui de l'épicerie solidaire, dans une optique de lutte contre le gaspillage. Par ailleurs, une source auprès du LCI District 417 a également indiqué qu'une partie de la banque alimentaire qui va être prochainement mise en place, sera constituée essentiellement de produits céréaliers.

Madagascar

Confiscation des biens mal acquis - Les ONG malgaches dénoncent une reculade

À Madagascar, le consortium des organisations de la société civile engagées dans la lutte… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.