Afrique: 7 milliards de dollars dépensés en 2018 sur le marché des transferts internationaux

La FIFA publie la nouvelle édition du rapport Global Transfer Market de la FIFA, qui fournit des informations détaillées sur les transferts internationaux effectués en 2018 partout dans le monde par les clubs de football professionnels.

Pour la première fois, le rapport a été pensé et élaboré sous forme de deux rapports distincts, c'est-à-dire avec les informations de transfert relatives au football masculin pour l'un et celles concernant le football féminin pour l'autre.

Principaux chiffres relatifs aux transferts de joueurs professionnels en 2018 :

7,03 milliards de dollars (US) ont été dépensés, soit 10,3% de plus qu'en 2017 ;

16 533 transferts internationaux - impliquant 14 186 joueurs issus de 175 pays différents - ont été effectués, soit 5,6% de plus qu'en 2017 ;

31 clubs ont dépensé plus de 50 millions de dollars chacun - ensemble, ils représentent plus de la moitié du montant total dépensé (7,03 milliards) ;

78,2% du montant total dépensé dans le monde proviennent de transferts impliquant uniquement des clubs affiliés à l'UEFA ;

la France est le pays présentant le bilan net positif le plus important (467,2 millions de dollars) ;

l'Angleterre est le pays présentant le bilan net négatif le plus important (-1,05 milliard de dollars) ;

l'Arabie saoudite figure à la 7ème place du classement des pays les plus dépensiers (173,9 millions de dollars).

Principaux chiffres relatifs aux transferts de joueuses professionnelles en 2018 :

l'année 2018 est la première pour laquelle les transferts de joueuses professionnelles sont traités via le système de régulation des transferts internationaux (ITMS) de la FIFA ;

696 transferts internationaux impliquant des clubs de 74 associations et 614 joueuses de 72 nationalités différentes ont été entrés ;

le montant total des indemnités de transfert a atteint 0,6 million de dollars, ce qui démontre que le marché des transferts de joueuses professionnelles n'en est qu'à ses balbutiements ;

un transfert sur cinq a impliqué une joueuse des États-Unis, qui est de loin le pays le plus représenté.

Le rapport inclut des tableaux indiquant le nombre et le montant des transferts pour chacune des 211 associations membres, mais aussi d'autres informations telles que le type de transfert, la raison de la résiliation du contrat, la nationalité et l'âge des joueurs et joueuses, ainsi que des comparaisons avec les chiffres des années précédentes.

Les données figurant dans le rapport Global Transfer Market sont issues d'ITMS, qui est utilisé par les 211 associations membres de la FIFA et par plus de 7 000 clubs professionnels pour le transfert international de joueurs et joueuses professionnel(le)s.

Le rapport Global Transfer Market 2017 de la FIFA est disponible en téléchargement gratuit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: FIFA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.