Congo-Brazzaville: Agriculture - Les acteurs informés des conditions de financement du Pdac

Les responsables du projet ont édifié, le 30 janvier à Brazzaville, les directeurs départementaux et généraux de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche, sur les conditions d'obtention des financements dudit projet, conformément au manuel de gestion des fonds à coûts partagés négocié entre le Congo et la Banque mondiale.

Après avoir reçu les informations nécessaires concernant le financement du Projet d'appui au développement de l'agriculture commerciale (Pdac), les directeurs départementaux expliqueront, à leur tour, la procédure à suivre dans les districts et villages à travers le pays, afin de susciter l'intérêt des groupes de producteurs et des micro, petites et moyennes entreprises agroindustrielles à soumettre leurs plans d'affaires dans les conditions prévues.

Le directeur de cabinet du ministre de l'Agriculture et de l'élevage, Michel Elenga, a présidé, le 30 janvier à Brazzaville, l'atelier préparatoire à la sensibilisation des groupes des producteurs et des micro, petites et moyennes entreprises agroindustrielles sur ce financement.

« Il s'agit pour le ministère de tutelle de s'assurer que les dispositions essentielles sont prises pour que l'ensemble des parties prenantes à ce projet, notamment les acteurs agropastoraux et halieutiques de tous les départements soient informés des conditions d'obtention des financements dudit projet », indique le communiqué de presse.

Rappelons que la première campagne de sensibilisation, qui s'est déroulée entre septembre et novembre derniers, a donné lieu à la préparation de plus de deux cents plans d'affaires actuellement en cours d'analyse par un organisme indépendant. Ce dernier procédera à leur sélection avant la signature d'accords avec le Pdac. Ce qui donnera lieu au premier financement à coûts partagés.

C'est en septembre 2017 que la République du Congo et l'Association internationale de développement, groupe de la Banque mondiale, ont signé un accord de financement d'un montant d'environ soixante milliards de FCFA pour la mise en œuvre du Pdac.

Lancé en juillet dernier, le Pdac a pour objectifs d'améliorer la productivité des agriculteurs et l'accès aux marchés des groupes de producteurs et des micro, petites et moyennes entreprises agroindustrielles dans les zones sélectionnées, et d'apporter une assistance au gouvernement en cas de crise ou de situation d'urgence répondant aux critères d'admissibilité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Agroindustrie

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.