Afrique de l'Ouest: Autoroute Bouaké-frontières Burkina Faso et Mali - Le choix des tracés en cours, 10 milliards d'investissement pour les études techniques

31 Janvier 2019

L'Ageroute a organisé, ce mercredi 30 janvier 2019, l'atelier de restitution de l'étude avant sommaire de ce projet autoroutier long d'environ 430 Km.

Les experts ivoiriens devraient pouvoir proposer au gouvernement les meilleurs tracés pour l'autoroute Bouaké-frontières du Burkina Faso et du Mali au terme de l'atelier de restitution de l'étude avant sommaire de ce projet, qui s'est tenu hier à Ibis Hôtel au Plateau.

Voulu par le président de la République, Alassane Ouattara, qui a instruit le gouvernement pour que la mise en œuvre du schéma directeur autoroutier de la Côte d'Ivoire se poursuive jusqu'aux frontières du Burkina Faso et du Mali, le projet d'autoroute Bouaké-frontières Burkina Faso et du Mali répond à l'une des exigences du traité d'amitié Côte d'Ivoire Burkina Faso d'une part, et constitue un maillon important du vaste schéma autoroutier que la Commission l'Uemoa est en train de mettre en œuvre avec les États, d'autre part.

« Le bureau d'études a fait plusieurs variantes qui seront exposées et discutées par les techniciens et un rapport sera produit à l'intention des autorités », a indiqué Calixe Yapo, directeur général adjoint de l'Ageroute.

L'étude d'avant-projet détaillé qui est l'étape suivante interviendra lorsque les autorités compétentes auront fait le choix définitif des tracés.

Suivront l'élaboration des dossiers d'appel d'offres et recherche de financement. Les travaux de construction pourront démarrer, une fois le financement bouclé, a expliqué Calixe Yapo.

L'autoroute aura trois sections : la première part de Bouaké à Ferké, 250 km ; la deuxième, de Ferké au Burkina Faso, 80 km, et la troisième de Ferké au Mali, 100 km, soit environ 430 km.

La Commission de l'Uemoa qui fait de la construction d'autoroutes reliant ses États membres une priorité participe au financement des études. « La Commission de l'Uemoa finance les études.

Sur l'ensemble des trois États (Burkina, Côte d'Ivoire, Mali), nous sommes à peu près à 10 milliards d'investissement pour les études techniques des différents tronçons », a souligné Aboubacar Sidiki Touré, chef de division infrastructures de la Commission de l'Uemoa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.