Cote d'Ivoire: Détention de Gbagbo et Blé Goudé - La Chambre d'appel va entendre les arguments, vendredi

Photo: © CPI
L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son avocat Emmanuel Altit à la Cour pénale internationale, le 15 janvier 2019.
31 Janvier 2019

La Cour pénale internationale (Cpi) a programmé une audience le vendredi 1er janvier 2019 à son siège sis à La Haye au Pays-Bas.

Lors de cette séance, la Chambre d'appel de la Cour va entendre les arguments sur l'appel de l'accusation concernant la détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, suite à leur acquittement le 15 janvier 2019.

La Procureure Fatou Bensouda et son équipe devront convaincre la Chambre d'appel de maintenir Laurent Gbagbo et son compatriote Blé Goudé en détention à La Haye. Celles-ci seront face à des équipes de défense dirigées respectivement par Me Emmanuel Altit pour Laurent Gbagbo et Me Alexander Knoops pour Blé Goudé qui devront démonter les arguments de l'accusation à l'effet d'obtenir une libération de leurs clients.

Dans un communiqué rendu public le 18 janvier, les juges de la Chambre d'appel, à la majorité, les juges Howard Morrison et Piotr Hofmański joignant une opinion dissidente, avaient décidé que Laurent Gbagbo et Blé Goudé restent en prison, dans l'attente de la décision de la Chambre d'appel sur l'appel de l'accusation contre la décision de la Chambre de première instance I concernant la mise en liberté de M. Gbagbo et M. Blé Goudé, suite à leur acquittement.

Le Bureau du Procureur avait transmis son mémoire d'appel, le 23 janvier 2019. Ceux des équipes de défense avaient suivi le 29 janvier.

Ce vendredi 1er février 2019, les yeux sont désormais rivés sur cette instance qui doit décider que M. Gbagbo et Blé Goudé recouvrent la liberté ou non.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.