31 Janvier 2019

Congo-Kinshasa: La dépouille d'Etienne Tsisekedi bientôt au pays

Photo: Radio Okapi
Etienne Tshisekedi, candidat de l’Opposition à la présidentielle 2011

1er février 2017 - 1er février 2019 : exactement deux ans qu'est décédé à Bruxelles, Etienne Tshisekedi, le fondateur de l'Union pour la démocratie et le progrès social. Son parti se prépare pour rapatrier sa dépouille.

"Je préfère laisser le chef de famille actuel, donc notre oncle, l'évêque Gérard Mulumba (le jeune frère d'Etienne Tshisekedi, ndlr). Il prend ses contacts et le moment venu on le saura".

Cette déclaration faite sur nos antennes début décembre 2018 est de Félix Tshisekedi.

Au lendemain de son investiture, le nouveau président de la RDC a relancé le dossier du rapatriement de la dépouille de son père, Etienne Tshisekedi.

La famille à pied est à pied d'œuvre

La famille du défunt est à pied d'œuvre, comme le confirme monseigneur Gérard Mulumba, jeune frère d'Étienne Tshisekedi

"Nous avions opté pour qu'il soit enterré avant la fin février. Nous allons nous organiser. Nous espérons qu'on sera prêt. Parce qu'il y a des travaux d'aménagemen, des caveaux et tout ça. Parce qu'il ne s'agit pas encore d'un mausolée. Je pense donc qu'ils peuvent être prêts avant la fin du mois."

Le secrétaire général adjoint de l'UDPS, Augustin Kabuya a confirmé, la mise en place d'une commission chargée d'organiser le rapatriement et les funérailles d'Etienne Tshisekedi.

"Il y a une messe d'Action de grâce en mémoire de l'illustre disparu (Etienne Tshisekedi, ndlr) et des manifestations dans l'après-midi au siège national.

Au niveau du parti, on s'organise pour obtenir le rapatriement de la dépouille auprès des Institutions de la République.

Le président Tshisekedi n'était pas un leader local. Il était un leader national. Le problème de sa dépouille concerne toute la République démocratique du Congo."

Augustin Kabuya promet d'officialiser dans un bref délai le programme des obsèques, après concertation avec la famille du défunt.

Déjà, en avril 2018, un accord avait été trouvé entre la famille politique et biologique d'Etienne Tshisekedi et le gouvernement de l'ancien président Joseph Kabila.

Mais cet accord n'a jamais été exécuté. Les différentes parties s'étant mutuellement accusées de vouloir saboter l'opération.

Conséquence : la dépouille de l'opposant attend toujours dans un funérarium à Bruxelles avant son rapatriement et son inhumation sur la terre de ses aïeux.

En savoir plus

Laisser les morts... ?

Ancien Premier Ministre, Ministre de l'intérieur et de la Sécurité, un des premiers Docteurs en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.