Guinée: Meurtre à Ansoumanya - Une jeune femme brutalement assassinée par son amant

31 Janvier 2019

Choc et stupeur au quartier Ansoumanya dans la commune de Dubréka. Les habitants se sont réveillés dans la matinée du jeudi 31 janvier en apprenant un étonnant fait-divers. Une jeune femme d'une vingtaine d'années a trouvé la mort dans une rixe mortelle avec son amant.

Selon des témoins interrogés par Aminata.com, Fatoumata Diallo aurait reçu d'importants coups ayant entraîné sa disparition.

Depuis plus d'une semaine, cette jeune femme originaire de N'diaré, Mamou, a fui son mari pour vivre en concubinage avec un jeune du quartier dont nous ignorons l'identité. Dans la nuit de mercredi à jeudi 31 janvier, les deux tourtereaux auraient chaudement discuté.

Des injures et des violences verbales se sont ensuite suivies. Le jeune amant aurait commencé à battre violemment sa dulcinée, a-t-on appris.

Malgré les multiples cris de cette dernière, des coups de pied et des gifles de celui qu'elle a affectueusement aimé ont continué à s'enchaîner. Dans une forte douleur, Fatoumata a fini par rendre son dernier souffle.

Le meurtrier ayant tenté de prendre la poudre d'escampette a été rapidement rattrapé et déposé à un poste de police le plus proche. Fatoumata a rejoint sa dernière demeure ce jeudi accompagnée de ses parents et proches attristés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.