Congo-Brazzaville: Exposition - « L'Afrique au-delà des masques »

L'Ecu de France présente les œuvres de sept artistes africains contemporains. De l'avis des organisateurs, c'est une manifestation riche et variée qui donne à voir l'effervescence et la profondeur de la scène artistique continentale.

En partenariat avec Aude Minart, directrice de La Galerie Africaine, c'est à Viroflay, du 31 janvier au 3 mars, avec un vernissage le 31 janvier, que la ville présente une sélection d'artistes contemporains africains, comme autant de regards sur le monde d'aujourd'hui. L'Afrique au-delà des masques s'attache à la diversité des écritures et des démarches artistiques qui expriment l'art contemporain bien plus que l'art africain.

Pour les organisateurs, ces artistes vont surprendre par leur très grande créativité comme le couple de photographes parcourant le monde, Lea Lund de nationalité suisse et Erik K., artiste de la République démocratique du Congo. Pour chaque photographie, ils créent ensemble un univers dans lequel Erik K. pose en dandy. Le cliché est ensuite sublimé par un travail à la main.

Les visiteurs découvriront d'autres œuvres parmi lesquelles celles de Ndoye Douts. Inspiré par son quartier « La Médina », un faubourg de Dakar, l'artiste sénégalais recrée l'univers chaotique des villes africaines, notamment dans le film d'animation "Train-train médina" ou dans ses peintures très colorées et raffinées pour lesquelles il utilise le carton ondulé qu'il colle sur de la toile pour représenter les quartiers populaires dans lesquels la population s'entasse.

Si ces artistes s'éloignent des clichés traditionnels souvent associés à l'art africain, ils ne renient pas pour autant leur attachement à leur culture et leur pays. A l'image de Yao Metsoko, un peintre togolais qui, dans ses œuvres, s'attache avec force et vitalité à relier le passé et le présent avec notamment sa très belle série "La danse des dieux", illustrée d'instruments de musique. Il en va de même pour les sculptures en terre de Seyni Camara, entre rêves de fécondité et désirs de voyages...

Des artistes qui souhaitent également questionner notre représentation de l'homme, comme Ibou Sall, Sénégalais, auteur d'une série de portraits peints avec la technique fixée sous verre, ou le sculpteur franco-béninois Niko, créateur de figures de bois hiératiques qui portent nos émotions contenues, de nos non-dits et de nos cris étouffés, ou encore Didier Viodé et ses peintures de marcheurs, symbolisant l'homme en quête de bonheur.

En somme, cette exposition donne à voir l'effervescence et le bouillonnement d'un continent qui ne cesse d'innover et de surprendre. Peinture, sculpture, installation, photographie, vidéo, fixées sous verre, témoignent de la représentation de l'homme et de son environnement, ouvrant ainsi les voies d'une scène artistique traversée de multiples élans.

La galerie A l'Ecu de France, située en centre-ville de Viroflay, à une vingtaine de minutes de Paris, met à l'honneur l'art contemporain en exposant tout au long de l'année des artistes autour d'une variété de styles et de techniques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.