Cote d'Ivoire: Ecole nationale d'administration / Issa Coulibaly aux nouveaux élèves - « Il vous faut mériter la confiance de l'Etat »

1 Février 2019

Le ministre de la Fonction publique a présidé, hier, à Cocody, la cérémonie de rentrée solennelle de la 55e promotion de l'Ena.

« Chers élèves de la 55e promotion, je voudrais tout d'abord vous féliciter pour votre admission aux concours d'accès à l'Ecole nationale d'administration (Ena). D'ores et déjà, vous frappez à la porte de la grande famille de l'administration publique.

Intégrer cette prestigieuse école est un grand privilège que vous avez à travers l'investissement et la confiance de l'Etat. Il vous faut mériter cette confiance en faisant vôtre les valeurs qui y sont enseignées ».

Le ministre de la Fonction publique (Mfp), Issa Coulibaly, en faisant, hier, cette importante recommandation aux élèves entrants de l'Ena, pour l'année académique 2019-2020, s'est voulu clair sur ce qu'attend le gouvernement ivoirien des cadres de l'administration publique qu'ils seront dans un avenir proche.

L'autorité gouvernementale, qui présidait la cérémonie de rentrée solennelle de la 55e promotion de l'institution, forte de 363 élèves ivoiriens, dont 17 auditeurs libres des Forces armées de Côte d'Ivoire (Faci) et de 12 auditeurs venus de la République de Centrafrique, a appelé à la régularité dans le travail, la discipline, la rigueur intellectuelle, le respect de le hiérarchie, la probité et l'intégrité. Autant de valeurs qui, selon Issa Coulibaly, sont le socle de la formation à l'Ena.

Le ministre de la Fonction publique, qui avait à ses côtés plusieurs autres membres du gouvernement et des diplomates, a rappelé que les exigences de la bonne gouvernance et la nécessité de renforcer l'efficacité des actions de l'Etat imposent des réflexes nouveaux à l'administration.

Une nouvelle orientation qui prend en compte la performance, la compétitivité et l'obligation de résultats.

Pour atteindre ces objectifs, souligne Issa Coulibaly, « le gouvernement et le Mfp ont entrepris de renforcer le rôle des structures de formation professionnelle dont l'Ena, et d'ouvrir plusieurs chantiers qui touchent à la modernisation et au mode de gestion des structures administratives ».

L'enjeu est d'aboutir à une célérité dans le traitement des actes des usagers/clients, de valoriser les ressources humaines et de promouvoir le respect de l'éthique et de la déontologie à la Fonction publique.

La directrice générale de l'Ena, Salamata Traoré, a mis un point d'honneur sur l'engagement de l'école, lieu de formation par excellence de l'élite administrative ivoirienne, à s'inscrire dans la recherche constante de la qualité.

L'établissement s'est, à cet effet, doté d'un nouveau cadre juridique devant lui permettre de réaliser son ambition d'être, d'ici 2020, un pôle d'excellence en Côte d'Ivoire. La révision des curricula de formation et la construction d'un bâtiment pour la cantine sont en cour.

« Forte de ces innovations, l'Ena voudrait prendre le pari, devant toute la nation, de mettre à la disposition des administrations publiques, des ressources humaines qualifiées, compétentes, valeureuses, empreintes de civisme et ayant un sens aigu de l'Etat », a promis Salamata Traoré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.