1 Février 2019

Seychelles: La station de traitement de la troisième île la plus peuplée du pays couvrira 95% des eaux usées générées

Les risques environnementaux actuels causés par l'absence d'installations sanitaires adéquates sur La Digue - la troisième île la plus peuplée des Seychelles - seront pris en compte lorsque la construction d'une usine de traitement des eaux usées et d'un réseau d'égouts sera terminée au mois de juillet.

L'usine, qui couvrira 95% de la production d'eaux usées domestiques à La Digue, est financée par la Banque européenne d'investissement, l'Agence française de développement et la Société des services publics des Seychelles (PUC), pour un coût de 16 millions de dollars.

Lancée au mois de février dernier, l'usine est située au domaine de L'Union Estate, près d'une zone agricole au sud de l'île. Depuis un an, la PUC a mené une enquête sur toutes les maisons de l'île.

«L'exercice couvrant toute l'île a été achevé la semaine dernière. Nous avons dû visiter chaque maison pour mener l'enquête, voir l'emplacement des raccordements aux égouts et établir comment chaque maison serait connectée au réseau », a déclaré l'ingénieur du projet, Livio D'Offay.

M. D'Offay a expliqué que le système, y compris les connexions de service pour les utilisateurs domestiques et non domestiques, verra l'installation de tuyaux de réseau d'égout ainsi que la construction du poste de pompage principal et des stations de relevage.

«Le projet comprend également une nouvelle usine de traitement des eaux usées avec un débit moyen de 1 000 mètres cubes par jour. Les eaux usées traitées seront soit recyclées à des fins d'irrigation, par exemple à des fins agricole ou d'aménagement paysager. L'excédent sera infiltré dans le sol », a déclaré l'ingénieur.

M. D'Offay a déclaré que le bureau des ingénieurs était en construction. La clôture de l'usine de traitement des eaux usées est sur le point de commencer. Les travaux de pose de la conduite principale commenceront dans 2 mois, à l'arrivée des conteneurs avec les matériaux nécessaires au projet.

Technofab Engineering Limited entreprendra la construction de l'usine de traitement. Technofab est une société indienne d'ingénierie et de construction qui compte plus de 45 ans d'expérience dans la réalisation de projets en Inde et dans plusieurs pays africains tels que le Zimbabwe, la Zambie, le Kenya, la Tanzanie, le Malawi, le Ghana et le Libéria.

Philippe Morin, directeur général de la PUC, a déclaré que tous les efforts seraient faits pendant la construction afin de minimiser les impacts négatifs sur l'écosystème de l'île et le mode de vie des insulaires.

«Une fois les travaux terminés, les résidents ne paieront plus pour le raccordement au réseau d'égouts mais ils se verront facturer chaque mois le montant en fonction du volume d'eau consommé», a expliqué M. Morin.

M. Morin exhorte les habitants à comprendre et à coopérer, car il y aura des perturbations à certains l'endroit au moment de la construction des conduites d'égout, des stations de pompage et de levage, des égouts et d'autres infrastructures.

Seychelles

La capitale des Seychelles renouvelle ses relations de jumelage avec Meizhou, Chine

La capitale des Seychelles, Victoria, envisage de remettre à jour un accord de jumelage avec la ville de Meizhou… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.