Congo-Brazzaville: Vie des partis - Le PCT-Pointe-Noire assainit l'école du 5-février 1979

En prélude à la célébration de la date du 5 février 1979, sous l'égide de Victor Foudi, président de la fédération du Parti congolais du travail (PCT) de la capitale économique, les membres de cette formation politique ont nettoyé, le 2 février, l'école éponyme située dans le premier arrondissement, Emery-Patrice-Lumumba.

Dégageant l'importance de l'opération, Victor Foudi a rappelé qu'elle repondait aux orientations de la direction générale de son parti et aussi à celles du gouvernement a consacré chaque premier samedi du mois à la salubrité autour et au sein des édifices publics. « Dans le cadre de la réalisation des festivités marquant l'an quarante du mouvement du 5 février1979, la direction politique du PCT a instruit toutes les fédérations pour que cette journée du 2 février, nous soyons en harmonie avec le gouvernement pour réaliser effectivement la propreté autour et au sein des édifices publics. À cet effet, le PCT-Pointe-Noire a pensé qu'il fallait marquer cette journée par la salubrité au sein de l'école primaire et du collège 5-février 1979. », a-t-il indiqué

De son côté, Jean Théophile Ilobakima, secrétaire chargé à l'organisation et des ressources humaines de la fédération PCT-Pointe-Noire, a déclaré: « Le choix de cette école est lié au nom du 5-février 1979 qu'elle porte. Et il faut noter que le parti envisage de faire de cet établssement une véritable école, en rapport avec cette date », a déclaré l'orateur.

Le mouvement du 5 février 1979, a-t-il poursuivi, a une signification historique car, après l'assassinat du président Marien Ngouabi, le Comité militaire du parti mis en place avec la mission particulière de préparer ses obsèques était resté en place de 1977 à 1979, confisquant ainsi le pouvoir. Aussi le Comité central du PCT avait-il décidé de remettre les choses en place.

Jean Baptiste Mavoungou, directeur du Collège d'enseignement général 5-février 1979, a salué le geste de la fédération PCT/Pointe-Noire. « C'est un sentiment de joie qui nous anime en ce moment où notre établissemnt a été choisi pour cette opération de salubrité. Ainsi donc, notre souhait c'est de voir cette école être réhabilitée par les autorités afin que les élèves puissent travailler dans de bonnes conditions», a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.