Egypte: Projet d'amendement de la Constitution pour que Sissi reste au pouvoir

Abdel Fatta Al Sissi président égyptien.

En Egypte, un projet d'amendement de la Constitution a été deposé dimanche au Parlement par 20% des députés. Il vise notamment à prolonger le pouvoir du président Abdel Fattah al-Sissi au-delà de 2022. A cette date le raïs aura terminé son second et dernier mandat de quatre ans conformément à la Constitution actuelle.

« Les amendements permettront au président Sissi de rester au pouvoir jusqu'en 2034, soit jusqu'à l'âge de 79 ans », indiquent les opposants sur les réseaux sociaux.

Le projet d'amendement comprend notamment deux articles. Le premier fait passer la durée du mandat présidentiel de quatre à six ans pour deux mandats successifs, tandis que le second précise que « le président actuel peut se représenter au terme de son mandat présent ».

« Un vrai scandale » estime le romancier égyptien Alaa al Aswani sur son compte Twitter. Twitter, où le hashtag « Non à l'amendement de la Constitution » commence à devenir une tendance.

Pour beaucoup d'opposants, ces amendements sont anticonstitutionnels. Après discussion, ces amendements devront être soumis au vote du Parlement et obtenir l'approbation de plus des deux tiers des députés ce qui est acquis d'avance. Il restera à savoir si ce vote devra être confirmé par référendum.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.