Afrique: CAN U 20 2019 - Le Nigeria affiche ses ambitions dans la poule A

Photo: CAF
Les Lionceaux du Sénégal lors de la CAN U20 Niger 2019
4 Février 2019

La 21e édition de la CAN U-20 Niger 2019 a pris son envol le samedi 2 février dernier au stade Général Seyni Kountché de Niamey avec les matchs de la poule A où c'est le Nigeria qui s'en sort bien grâce à sa victoire devant le Burundi par 2 buts à 0, pendant que le Niger et l'Afrique du Sud se neutralisaient par un score nul de 1 but partout.

Le Mena du Niger se mordra forcément les doigts au sortir de sa confrontation du 2 février dernier face aux Bafana Bafana d'Afrique du Sud au stade Général Seyni Kountché, en match inaugural de la 21e édition de la CAN U20 Niger 2019 et qui était d'ailleurs celui de la poule A.

En effet, accueillant cet évènement, l'équipe nigérienne espérait engranger les trois premiers points de la poule A afin de se donner un peu d'air dans la perspective d'une qualification pour le prochain match.

Mais, elle s'en est sortie avec un nul de 1 but partout devant de jeunes Sud-africains qui lui ont donné du fil à retordre à travers une entame de partie bien orchestrée.

Tout en n'étant pas loin de l'ouverture du score à la 2e mn suite à une frappe de Keenan Abrahams qui rase le montant droit du gardien nigérien, Ibrahim Khaled Lawali.

Le jeu tente de s'équilibrer par la suite mais avec une meilleure maîtrise tactique des Bafana Bafana qui, après le premier quart d'heure de jeu, jouent beaucoup repliés dans leur deuxième moitié de terrain en étant bien compacts dans leur regroupement défensif.

Un choix tactique qui a posé des soucis aux Nigériens qui, dès lors, faisaient tourner la balle dans la verticale et même dans le jeu en profondeur sans pouvoir trouver la faille.

L'entame de la deuxième période prend une autre physionomie avec une formation du Mena qui bouscule son adversaire et est récompensée à la 62e mn suite à un gros travail de son attaquant Abdoul Kairou Amoustapha sur le flanc droit, qui va éliminer un défenseur sud-africain avant de trouver, dans la surface de réparation adverse, son partenaire Boubacar Djibril Goumey qui n'a aucune peine à ouvrir la marque.

Le nombreux public du stade général Seyni Kountché pouvait pousser un ouf de soulagement. Alors qu'on croyait les Bafana Bafana déstabilisés, asphyxiés, ils retrouvent de nouvelles sensations et ne mettent pas longtemps à marquer leur présence à travers l'égalisation obtenue à la 68e mn, sur un coup franc bien transmis par Nkosingiphile Ngcobo que reprend magistralement de la tête Siphesihle Mkhize. Tout était donc à refaire pour les deux formations qui n'étaient pas loin, chacune, de corser l'addition mais, la rencontre s'achèvera sur cette parité au score de 1 but partout.

Le Nigeria fait sauter le verrou burundais à deux reprises

En deuxième heure, c'est le favori du groupe A, pour ne pas affirmer de cette CAN U20, à savoir le Nigeria, qui va confirmer son statut devant une naïve équipe du Burundi.

Les jeunes Nigérians tentent d'imposer un jeu physique, vif, avec de longues transversales mais, leurs adversaires Burundais ne se laissent pas marcher dessus puisqu'ils trouvent les moyens de contenir la furie d'en face tout en essayant de placer quelques rares contres qui ne sont malheureusement pas payants.

Malgré leur emprise sur la partie, les Nigérians ne parviennent pas à sauter le verrou défensif burundais.

Et comme la période d'oxygénation est passée par là, le Nigeria prend son adversaire à la gorge et multiplie les offensives qui seront payantes d'abord à la 55e mn par un but de l'attaquant Yahaya Nazifi avant que Michaël Maxwell Effiom ne corse l'addition pour le 2 buts à 0 à la 71e mn.

Les jeunes Nigérians auraient pu faire mieux, n'eut été, par moments, la maladresse mêlée au manque de réalisme de leurs attaquants.

Au bout du compte, c'est le Nigeria qui l'emporte par 2 buts à 0 et prend le fauteuil de leader de la poule A avec 3 points contre 1 point pour l'Afrique du Sud tout comme le Niger et le Burundi qui ferme la marche avec zéro point.

Propos d'après-matchs

Ismaïla Tiémoko, entraîneur du Niger

« Nous aurions pu faire la différence par rapport aux occasions obtenues »

« Je ne peux pas dire que nous sommes satisfaits de ce match, surtout que c'est nous qui accueillons l'évènement. Ce n'était pas facile contre une équipe qui jouait beaucoup plus défensivement en étant bien regroupée derrière.

Il fallait que nous trouvions des brèches pour faire la différence, mais cette formation avait une bonne organisation défensive et était bien compacte. Au cours de la deuxième période, ce fut un match plus ou moins ouvert et nous aurions pu faire la différence par rapport aux occasions obtenues ».

Thabo Kgagodi Krause Senong, entraîneur de l'Afrique du Sud

« Il fallait jouer compact face à un adversaire mieux préparé »

« Ce fut un beau match et nous étions en face d'une équipe qui était bien préparée physiquement en étant plus engagée que nous.

C'est vrai que nous avons joué compact, mais nous n'avions pas le choix face à un adversaire mieux préparé que nous. En respectant donc le Niger, il fallait adopter cette option tactique pour éviter de se faire prendre ».

Paul Osahon Aigbogun, entraîneur du Nigeria

« Après cette victoire, nous allons prendre match par match »

« Ce ne fut pas un match facile parce que le Burundi a bien joué et nous avons eu beaucoup de difficultés avant d'obtenir la victoire.

Nous avons certes battu le Burundi, mais reconnaissons que notre groupe est très relevé. Il s'agit pour nous maintenant de prendre les matchs les uns après les autres sans négliger aucune équipe ».

Joslin Bipfubusa, entraîneur du Burundi

« Mes joueurs étaient confiants après la première période »

« Nous avons eu des problèmes lors de la deuxième période parce qu'après la première partie, nos joueurs ont eu une certaine confiance, croyant que la tâche va être facile pour eux puisqu'ils avaient réussi à contenir les Nigérians.

Et après avoir encaissé le premier but, j'ai constaté que mes joueurs étaient un peu démoralisés alors que je leur ai dit de développer leur jeu parce qu'on pouvait revenir au score.

Mais voilà qu'ils prennent un deuxième but qui mettait fin à nos espoirs. Il faut savoir qu'on peut perdre le premier match et revenir par la suite et pourquoi pas se qualifier ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.