Afrique de l'Ouest: Marchés publics - La BOAD joue les formateurs

4 Février 2019

Plusieurs rapports d'exécution de fins projets financés par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) au Togo en 2018 montrent que la non maîtrise des procédures de passation de marchés est l'un des facteurs qui expliquent les faibles taux d'absorption des crédits alloués.

Le constat dressé par Christophe Aguessé, conseiller spécial de la présidence de la BOAD, n'est pas l'apanage du seul Togo, mais de la quasi-totalité des pays membres de l'institution.

Pour corriger le tir la BOAD a décidé de former les responsables des passations de marchés publics. Des sessions de même nature ont déjà eu lieu au Bénin, au Burkina Faso, au Sénégal, au Mali et au Niger.

Ils seront sensibilisés aux directives de passation de marchés publics, aux politiques de prévention et de lutte contre la fraude et la corruption.

'Notre objectif est de permettre d'améliorer les taux de décaissements des projets financés par la BOAD au Togo', a indiqué M. Aguessé.

Les problèmes liés à la passation des marchés publics sont bien souvent entachés d'irrégularités en l'absence d'une connaissance des textes et de la réglementation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.