Congo-Kinshasa: Ce qui fonde la stratégie de Martin Fayulu en RDC

4 Février 2019

Martin Fayulu veut incarner l'opposition face au pouvoir de Félix Tshisekedi. L'avenir politique du candidat de la coalition Lamuka dépend toutefois de la fidélité de ses partisans pour réussir à tenir le bras de fer.

C'est désormais clair, en République démocratique du Congo, Martin Fayulu veut incarner l'opposition face au pouvoir du nouveau président Félix Tshisekedi. Le candidat de la coalition Lamuka qui continue de revendiquer la victoire à la présidentielle du 30 décembre, a refusé lors d'un meeting à Kinshasa samedi (02.02.) d'accepter la main tendue de Tshisekedi. Il appelle en revanche ses partisans à la "résistance pacifique".

Martin Fayulu a déclaré n'avoir pas de problème avec Félix Tshisekedi. "C'est mon frère, ce n'est pas tant lui, c'est ceux qui l'ont nommé, ceux qui veulent aller contre la volonté du peuple", a déclaré M. Fayulu à la presse à l'issue de son discours en lingala devant la foule.

La contestation continue

Interrogé sur une possible réconciliation avec le nouveau président qui lui a rendu hommage lors de son discours d'investiture le 24 janvier, Martin Fayulu a répondu qu'il fallait "d'abord la vérité des urnes".

Pour l'universitaire et analyste politique Jean-Claude Mputu, il ne serait pas surprenant que des meetings du genre de celui de samedi aient lieu durant le quinquennat. "On a un précédent éloquent", justifie l'expert qui se réfère aux précédentes années où l'UDPS, le parti de Tshisekedi a toujours accusé l'ancien président Joseph Kabila d'avoir volé la victoire qui revenait à son fondateur Etienne Tshisekedi décédé le 1er février 2017 en Belgique.

Martin Fayulu et son camp sont maintenant dans le rôle de l'UDPS dans le schéma précédent, soutient Jean-Claude Mputu qui pointe une "ironie de l'histoire".

Il y a quelques jours, une porte-parole de Lamuka a laissé entendre que les députés de cette coalition siégeraient à l'Assemblée nationale. Or il n'est pas encore sûr que la centaine de députés dont est crédité le camp Fayulu restent uni. D'où la question de l'existence ou non de vrais leviers sur lesquels se baserait l'opposant pour mener son combat contre le nouveau régime emmené par Félix Tshisekedi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.