5 Février 2019

Togo: Il y a 14 ans, disparaissait le président Gnassingbé Eyadema.

Photo: Togonews
Gnassingbé Eyadema

Un office œcuménique aura lieu mardi sur l'esplanade du Palais des congrès de Kara (Nord du Togo).

En ce 5 février 2005 en fin d'après-midi, les Togolais apprennent incrédules la nouvelle : Gnassingbé Eyadema est décédé.

Au pouvoir depuis 1967, le 'vieux' se confond avec l'histoire de son pays. Sa disparition semble donc inconcevable.

Et pourtant, les premiers communiqués officiels diffusés à Lomé et les messages de condoléances émanant de leaders étrangers ne laissent guère planer de doute la réalité du décès.

Ceux qui l'ont aimé, soutenu politiquement ou combattu reconnaissent en lui une personnalité étonnante et attachante, un charisme évident et une vision pour son pays et pour l'Afrique.

Nul ne peut nier que le Togo moderne doit beaucoup à cet homme singulier.

Il a donné à son pays des structures d'Etat solides qui ont résisté aux tempêtes.

Le Togo est demeuré à l'abri des violences, de l'instabilité, des rivalités ethniques et religieuses.

Le régime s'est transformé au rythme de la société environnante et est notamment passé du parti unique au multipartisme, de l'autocratie à la démocratie

Comme en son temps pour le général de Gaulle il a été reproché à Gnassingbé Eyadema d'avoir une vision autoritaire du pouvoir.

En réalité, il a construit les fondations d'un état moderne avec une administration solide et efficace, une armée disciplinée et compétente, un développement économique signalé.

Dans l'éternel balancier entre la sécurité et la liberté il a fixé le curseur à des niveaux adaptés aux exigences de l'époque.

Et ce serait une singulière bévue que d'apprécier ce régime d'hier avec les yeux d'aujourd'hui.

En savoir plus

'Chacun a son destin'

En prélude aux cérémonies marquant le 14e anniversaire de la disparition du président… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.