Burkina Faso: Grande mosquée de Gaoua - Plusieurs fidèles blessés par un agresseur

L'incident s'est produit vers 13h le lundi 4 février 2019 dans la grande mosquée de Gaoua. Pendant que les fidèles s'apprêtaient pour la prière, un homme, armé d'un couteau, s'est mis à les agresser à leur passage.

Ce sont au total 5 victimes, dont 4 gravement blessées par l'agresseur, qui ont été recensées. Selon des témoins, l'individu, dont on ignore pour le moment l'identité, s'est d'abord déshabillé dans les toilettes de la mosquée puis a commencé à agresser au couteau toute personne qu'il croisait à l'intérieur de la mosquée.

Des fidèles à l'intérieur de la mosquée ont pu l'arrêter, aidés de deux éléments des forces de défense et de sécurité venus prier.

L'agresseur a également été blessé et son pronostic vital serait engagé. La gendarmerie nationale et le procureur près le Tribunal de grande instance de Gaoua se sont rendus sur les lieux et ont procédé à un constat.

Selon le procureur, Issouf Sanou, des enquêtes sont ouvertes pour connaître l'identité de l'agresseur et ses motivations. Pour certains témoins sur place, l'individu serait un malade mental mais pour d'autres, il serait normal.

Un des blessés du nom d'Issa Barry raconte : « C'était l'heure de la prière. Je suis donc entré dans l'une des toilettes de la mosquée pour faire mes ablutions. Pendant ce temps, mon agresseur était de l'autre côté.

Dès que je suis sorti, il a fait de même, puis s'est mis à me pourchasser. Je suis tombé, c'est à ce moment qu'il m'a rejoint avec son couteau et a réussi à me blesser. » Issa Barry a été ainsi blessé au bras et au cou.

Pour le moment, pas de pertes en vie humaine. L'agresseur et la plupart des blessés ont été conduits au CHR de Gaoua et dans les formations sanitaires de la ville où ils ont reçu des soins.

Les femmes étaient très révoltées par les agissements de l'inconnu. Cette agression sauvage rappelle l'importance de sécuriser davantage les lieux de prière.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.