Cote d'Ivoire: Approvisionnement en eau potable à Korhogo - Amadou Gon Coulibaly lance un vaste projet de 8,4 milliards FCFA

5 Février 2019

En 2020, les populations rurales du Poro, du Tchologo, de la Bagoué, du Denguélé et du Folon n'auront plus à se faire de souci pour s'approvisionner en eau potable. L'Etat vient de lancer dans ces régions un projet d'envergure pour servir quantitativement et qualitativement ces populations en eau potable et valoriser par la même occasion leur cadre de vie.

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a donné, le samedi 02 février, à Binguébougou, gros village à 25 km de Korhogo, le premier coup de pioche des travaux d'un coût de 8, 402 milliards F CFA grâce à un financement tripartite entre l'Etat de Côte d'Ivoire, la Banque Islamique de Développement (BID) et l'Union Economique et Monétaire Ouest- Africaine (UEMOA).

S'adressant aux populations des villages du périmètre qui ont massivement convergé vers Binguébougou pour dire leur enthousiasme de bénéficier du projet, le Premier ministre a indiqué que le projet porte sur la réalisation de 120 forages équipés de pompes à motricité humaine, 30 mini-systèmes solaires d'adduction d'eau potable et 60 latrines améliorées pour les édifices publics.

Outre ces réalisations, le projet initie dans les zones bénéficiaires et sous le pilotage des communautés une promotion de l'assainissement qui prévoit la construction d'au moins 2.250 latrines domiciliaires. Le Premier ministre a remercié, au nom du Président de la République et au nom des populations, la BID et l'UEMOA.

Il a évoqué les relations excellentes qui unissent la Côte d'Ivoire à ses deux partenaires au développement. S'agissant de la Banque islamique, il a révélé que le portefeuille des projets actifs de la BID en Côte d'Ivoire s'élève à 1,200 milliard de dollars.

Il a précisé qu'outre le projet lancé ce jour, « de nombreux autres projets sont en cours d'instruction pour permettre aux Ivoiriens de bénéficier très bientôt d'infrastructures de qualité en équipements économiques et en équipements sociaux ».

Evoquant les entretiens qu'il a eus récemment avec le président de la commission de l'UEMOA, Amadou Gon Coulibaly a dit : « Nous avons noté avec satisfaction que les réformes sectorielles de la transposition des directives et l'exécution des programmes et projets avait connu un progrès entre 2017 et 2018. Nous avons pris l'engagement d'améliorer les taux d'exécution des programmes et projets qui s'élevaient à 59% en 2018 ».

Le président de la mutuelle de développement de Binguébougou, porte-parole des populations, Soro Salifou, qui annonçait « Nos parents ont soif de développement et de progrès » a été largement rassuré par le Premier ministre.

En effet, Amadou Gon Coulibaly a indiqué que 2019 et 2020 sont déclarées années du social par le Président Alassane Ouattara.

« La cérémonie qui nous réunit ce jour est un élément d'application de la politique sociale du gouvernement.

Je veux prendre l'engagement devant tous que ce programme sera bel et bien exécuté en temps et en heure ; que les engagements pris par le président de la République seront tenus et que les secteurs concernés, que ce soit l'eau, la santé, l'éducation, les filets sociaux, feront l'objet d'une attention particulière au niveau du gouvernement ».

Il a annoncé pour ce lundi un séminaire gouvernemental sur le programme d'action du gouvernement pour l'année 2019 en vue de présenter au président toutes les mesures et actions prévues pour mettre en œuvre le programme social du gouvernement.

Le Premier ministre a demandé aux populations bénéficiaires de s'organiser pour assurer une bonne maintenance des infrastructures qui leur seront livrées afin d'en assurer la durabilité.

Pour le ministre de l'Hydraulique, Laurent Tchagba, ce projet qui a pour objectif d'améliorer durablement l'accès à l'eau potable et aux infrastructures d'assainissement vient consolider le programme social du gouvernement.

Porte-parole des régions bénéficiaires, le 1er vice-président du conseil régional du Poro, Lacina Koné, a transmis les remerciements des régions concernées pour « ce projet qui traduit en actes les promesses faites par le chef de l'Etat, son Excellence Alassane Ouattara dont le programme de gouvernement réserve une part importante au social ».

Il a invité les populations à faciliter le travail aux équipes sur le terrain et à s'investir pour le succès du projet et sa pérennisation pour en faire un acquis pour les générations présentes et les générations futures.

Adallah Sow et Jean Gustave Sanon respectivement au nom de la BID et de l'UEMOA ont assuré la Côte d'Ivoire du soutien de leurs institutions et signifié leur engagement à travailler dans le sens d'apporter des réponses appropriées aux besoins pour le mieux-être des populations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.