Congo-Kinshasa: Un nouveau départ

Le président de la République a entamé sa première tournée continentale. À peine installé à la tête de la République, Félix Tshisekedi veut impulser le pays dans le concert des nations. Pour ce travail de diplomatie, le tout nouveau chef de l'État a choisi de courtiser d'abord les voisins.

Ce choix de Tshisekedi n'est pas le fait du hasard. Il faut le souligner, une tache noire a marqué sa prestation de serment. En effet, aucun de neuf pays voisins de la RDC ne s'était fait représenté au plus haut niveau, c'est-à-dire aucun chef de l'État n'avait fait le déplacement de Kinshasa. Hormis le président kenyan.

Au moins pour sa première tournée qui l'amène en Angola, Kenya et Congo-Brazzaville, le nouveau chef de l'État peut réussir à négocier un nouveau départ et conclure de nouveaux marchés, en donnant des assurances à ses homologues et surtout aux voisins.

À l'interne, le peuple qui aspire à un nouveau souffle, a les yeux grandement ouverts sur les faits et gestes du nouveau président. Surtout qu'il a promis beaucoup de reformes allant dans le sens d'améliorer le social de la population. Il devra donc effacer le scepticisme qui habite le peuple qui a toujours cru que la fidélité à la parole donnée n'est pas la vertu principale de nos politiciens. Si le nouveau locataire du Palais de la nation peut ouvrir des opportunités, en entretenant des relations de bon voisinage avec les voisins, c'est déjà un bon départ.

Une diplomatie forte et agissante, il le faut bien. Le pays accumule un retard qu'il doit vite remonter afin de jouer son rôle de locomotive sur le plan continental. Ceci dit, plus que toute autre chose, le nouveau leadership devra promouvoir les valeurs d'éthique pour sortir de la crise économique et socioculturelle. Bref, il va falloir formater « le nouvel homme congolais ».

Un État de droit et un bon climat des affaires à l'interne attirera des investisseurs et nous mettra en paix avec nos neuf voisins. C'est un pari à gagner pour amorcer un nouveau départ.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.