6 Février 2019

Maroc: Tournoi international d'Aspire Academy - Les jeunes pousses des Verts s'illustrent à Doha

Dans une ambiance festive aux faux airs de rencontre à domicile, les U-17 du Raja de Casablanca ont pris une belle option en vue d'une qualification pour les quarts de finale d'Al Kass International Cup, compétition qui porte le nom de son diffuseur TV qatari.

C'est justement en venant à bout de l'Aspire Academy, le représentant de la péninsule Arabique, que les Rajaouis ont rendu fous de joie les nombreux supporters des Verts présents à Doha, grâce à une victoire sur le plus petit des scores, acquise grâce à un penalty transformé sans trembler par Zakaria Zemrane (45e+1). Le jeune meneur de jeu a ébloui l'assistance par son volume de courses, sa qualité de prise de balle ainsi que sa vision du jeu périphérique. Une prestation de haute volée qui lui a valu d'être, à juste titre, élu homme du match.

Sur leurs terres, les jeunes de l'Académie sportive basée dans la zone Aspire, principal moteur du dernier succès du Qatar en Coupe d'Asie, n'ont pu résister à la fougue et à la technicité des poulains de Hicham Aboucherouane. Après 20 premières minutes d'une bataille de tranchées au milieu du terrain, l'ex-ailier du Raja a certainement dû apprécier la réaction de ses protégés après qu'ils ont essuyé une première grosse frayeur. Leur salut sur cette action (20') est à mettre à l'actif de Kadira. Le meneur de jeu qatari a totalement raté sa reprise en demi-volée, esseulé au second poteau et à deux mètres du but. Sur l'action suivante, les Verts ont également alerté le portier d'Aspire mais sans succès.

Ensuite, ce fut au tour de l'utilisation aléatoire du VAR et du trio arbitral féminin de poser leurs empreintes sur le match et impacter son résultat. En refusant à la fois d'utiliser le VAR, lorsque Kadira (35'), encore lui, a été fauché dans la surface de réparation par le dernier rempart des Verts. Puis, lorsque le système vidéo a permis d'annuler l'ouverture du score du Raja, à cause d'une position de hors-jeu on ne peut plus nette (37').

Les deux équipes nous ont offert une fin de premier acte enivrante, qui a fini par récompenser la fougue et l'intensité du Raja sur penalty, accordé suite à une intervention du VAR et sanctionnant une main d'un défenseur d'Aspire. Et sans la double parade de grande classe du gardien qatari, quelques minutes plus tôt, les Verts auraient pu rentrer au vestiaire avec une avance plus confortable. Un manque de réalisme qui s'est poursuivi en seconde mi-temps, où les jeunes Casablancais ont mal négocié une flopée de situations favorables, que ce soit en contre ou en attaque placée. Cette domination technique et territoriale est due en grande partie à la nervosité des jeunes d'Aspire, qui ont réussi l'exploit de récolter deux cartons rouges en moins d'une demi-heure, facilitant ainsi la tâche de leur adversaire.

Structurés en 4-2-3-1, les U-17 du Raja ont été sérieux et appliqués, et ont fait montre d'un calme et d'une maturité impressionnants pour leur âge, comme s'ils étaient d'ores et déjà sûrs de leurs forces. En usant exclusivement de circuit de passes courtes, ainsi qu'une sortie de balle propre et une transition rapide vers l'avant, leur intention de jeu et leur maîtrise tactique ont été surprenantes. Petit bémol, un trop plein d'individualisme alors que d'autres solutions plus collectives s'offraient à eux par moments.

La prochaine étape sur le chemin des quarts s'avère un peu plus relevée, à savoir une opposition contre les Glasgow Rangers (Ecosse). Mais comme l'a si bien dit l'U-17 rajaoui, Jad Aniny dans un anglais parfait : « Nous voulons rentrer dans l'histoire du club et changer le passif négatif des clubs marocains, lors des dernières années de cette compétition ». Verdict, aujourd'hui en fin d'après-midi (16h35).

Maroc

Une conférence sur la liberté de la presse au Maroc brutalement interrompue à Paris

Reporters sans frontières (RSF) demande l'ouverture d'une enquête sur les incidents qui ont entravé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.