Sénégal: Présidentielle - Abdoulaye Wade veut s'opposer à la tenue du scrutin

L'ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade, s'est exprimé de Versailles, en France, lundi soir. Dans sa déclaration vidéo, il critique longuement Macky Sall et son septennat. Le père de Karim Wade ne donne aucune consigne de vote aux Sénégalais en vue du scrutin du 24 février. Il appelle à ce que la présidentielle n'ait pas lieu.

Abdoulaye Wade fait face à la caméra depuis son salon à Versailles. Pour lui, Macky Sall est l'unique responsable de l'éviction de son fils Karim comme de Khalifa Sall du scrutin présidentiel.

« Soyons clairs, Macky Sall a créé de graves dangers de déstabilisation du Sénégal dans la violence. Cette élection, dont les concurrents les plus dangereux ont été d'abord ignominieusement éliminés, ne peut pas être appelée élection.

Et nous ne l'accepterons pas », prévient l'ex-président sénégalais de 92 ans dans cette vidéo diffusée trois jours après le début de la campagne officielle.

L'homme, qui veut apparaître comme le chef de file des opposants, promet la mise en place d'un « programme d'actions » avant, pendant et après l'élection.

« Je précise que son objectif, c'est de faire en sorte qu'il n'y ait pas de scrutin fondé sur de tels principes de violation des règles les plus élémentaires de la démocratie.

Je précise que notre action sera pacifique, mais qu'il soit bien entendu que nous exercerons pleinement nos droits sans aucune concession », avertit l'ex-chef de l'Etat sénégalais.

Abdoulaye Wade demande enfin au président de différer la date du scrutin, et ce afin de pouvoir « discuter » avec l'opposition. Son retour à Dakar est prévu ce jeudi 7 février.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.