Burkina Faso: CAN U -20 2019 - Les Etalons sont désormais dos au mur

6 Février 2019

C'est ce mercredi 6 février 2019 que les Etalons juniors du Burkina Faso disputent au stade régional de Maradi (Niger) leur deuxième rencontre de poule (B) de la phase finale du championnat d'Afrique réservé aux U-20. Ce sera contre les Aiglons du Mali. Après le faux pas contre le Ghana, les Burkinabè n'ont plus droit à l'erreur.

« Vaincre les Aiglons du Mali ou périr ». C'est la difficile équation que devront résoudre demain au stade régional de Maradi, les Etalons juniors du Burkina Faso dans leur deuxième match de la poule B. Cette rencontre est d'autant plus capitale que les Burkinabè n'avaient pas été réalistes lors de leur première sortie contre les Black Satellite du Ghana.

Les poulains du sélectionneur national, Séraphin Dargani, s'étaient inclinés sur le score de 2 buts à 0. Un résultat qui hypothèque désormais les chances des Burkinabè, condamnés à ne plus perdre de match s'ils veulent poursuivre leur aventure dans cette compétition. Ils devront, pour ce faire, être déterminants et efficaces.

Contre le Mali, ils devront montrer beaucoup d'envie s'ils veulent continuer dans cette compétition. Malgré une entame difficile, les Burkinabè gardent toujours leurs chances de qualification dans le groupe.

De son côté, le Mali, tout comme le Burkina Faso, reste sur une défaite (2-0) face au Sénégal, et entend aussi tout donner pour sortir victorieux de l'opposition de cet après-midi. Rien n'est encore joué dans ce groupe, même si le Sénégal dispose d'une avance importante grâce à sa victoire lors de la première journée.

L'enjeu est de taille pour les hommes de Séraphin Dargani, car une victoire est nécessaire pour les relancer dans la compétition. Mais il faudra montrer un autre visage que celui du 4 février dernier, si les Etalons souhaitent continuer l'aventure.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.