6 Février 2019

Sénégal: Portrait d'électeur - Yaroumata Diawo, 25 ans

« Sénégal, sur les routes de la campagne ! » Sur RFI, nous consacrons la semaine à l'élection présidentielle, dont le premier tour aura lieu le 24 février.

Après Tambacounda, notre reporter Guillaume Thibault et le photographe indépendant Sylvain Cherkaoui sont arrivés à Ourossogui, le long du fleuve Sénégal.

Sur la Nationale 7 et ses 200 kilomètres de piste délabrée où se succèdent campements et villages, ils ont rencontré une électrice fâchée contre la classe politique.

L'image est saisissante. C'est l'heure de la corvée d'eau. Au puits, Yaroumata Diawo et ses proches utilisent deux dromadaires pour remonter la jarre. A 25 ans, la jeune femme manque de tout.

« Nous, on a besoin d'écoles, on a besoin de routes qui passent par là, explique-t-elle. On a même besoin d'un poste de santé pour se soigner. Ici, on n'a rien du tout. Regardez vous-mêmes et faites le constat. »

Isolement total

Pas d'électricité, pas d'école et pas de téléphone. Dans ce village de huttes, l'isolement est total. « Quand on tombe malade, comme on n'a pas de réseau et rien du tout, on va essayer de prendre le cheval et aller dans le village d'à côté pour avoir le réseau et pouvoir appeler l'ambulance, explique Yaroumata Diawo. Si on ne peut pas, on continue. »

Yaroumata vit à 100 kilomètres de Tambacounda et à 100 kilomètres d'Ourossogui. Elle ira voter le 24 février car elle aspire, elle aussi, à une vie meilleure. « On est des Sénégalais, dit-elle. Mais ils nous ont complètement oubliés ! »

Sénégal

Philippe Bohn, Directeur Général d'Air Sénégal licencié

Le français Philippe Bohn a été relevé de ses fonctions de directeur général… Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.