Mali: Boubou Cissé table sur une croissance de 5 % pour 2019

L'économie malienne se porte de mieux en mieux avec un cadre macro-économique assaini.

Le Ministre de l'Economie et des Finances du Mali l'a fait savoir à lancement officiel des activités de la dernière-née des filiales de banques au Mali, à savoir « United Bank For Africa » en abrégé UBA-Mali. C'était dans la matinée de ce lundi 4 février à Bamako

En effet, fait-il savoir, pour l'année 2019, le dynamisme économique devrait se poursuivre avec un taux de croissance, en termes réels, de 5 % contre 5,1% un an plus tôt.

A l'en croire, cette embellie serait portée par la vigueur de l'activité agricole ainsi que le dynamisme du secteur des bâtiments et travaux publiques qui continuent de bénéficier de l'exécution de grands chantiers au niveau des infrastructures de base.

M. Cissé confie que la hausse de la production agricole est, quant à elle, liée à la pluviométrie globalement satisfaisante et à la poursuite des actions mises en œuvre par l'Etat, sous l'impulsion du Président de la République, pour soutenir les principales filières de ce secteur vital pour notre économie nationale.

Avant d'ajouter que l'inflation est contenue, avec un taux de 1,9% attendu pour la fin de l'année 2019, imputable essentiellement à l'abondance de la production vivrière et le frémissement observé au niveau des prix des produits importés notamment les produits pétroliers.

Dans ce cadre, poursuit-il, le Gouvernement entend redoubler d'efforts pour améliorer la diversification économique et promouvoir une croissance plus inclusive, conformément à la volonté du Président de la République, le Chef de l'Etat.

A l'en croire, le Gouvernement s'attachera à améliorer le cadre des investissements et à accroître l'attractivité des investissements directs étrangers.

M. Cissé d'ajouter qu'une haute priorité sera accordée aux dépenses d'investissement visant à améliorer les infrastructures, telles que les routes et la couverture en électricité et eau potable.

En outre, poursuit-il, le Gouvernement s'attachera à préserver les dépenses dans les secteurs prioritaires, y compris l'éducation et la santé. Il privilégiera une politique centrée sur l'amélioration du climat des affaires et du capital humain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.