Madagascar: Ministère de la Communication et de la Culture - Visite de travail de l'Unesco à Anosy

Une politique nationale culturelle pour le développement est à instaurer.

Une visite de travail a été effectuée par l'Unesco au ministère de la Communication et de la Culture, hier.

Selon Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, le numéro Un de la Culture, la priorité reste l'échéance à atteindre en 2020, c'est-à-dire l'inscription de la « Haute Ville » dans le patrimoine mondial. Avec le changement de dirigeants, il a été tenu de tenir en compte cette information. Le but est d'abord d'uniformiser l'architecture des maisons sur les lieux à inscrire afin que cela cadre avec la structure requise en tant que patrimoine mondial .

Toujours d'après le ministre de la Communication et de la Culture, Madagascar possède beaucoup de patrimoines matériels et immatériels à inscrire à l'Unesco malheureusement, les autorités compétentes n'ont pas tenu à les ajouter à la liste. Pour Madagascar, la forêt Atsinanana a été la dernière en date à être inscrite dans la liste du patrimoine mondiale de l'Unesco. Pour ce faire, il est encouragé d'inscrire que ce soient les patrimoines matériels ou immatériels tels que le « Kabary », le « hira gasy » et les contes populaires malgaches. Ile est également à envisager d'instaurer une politique nationale culturelle pour le développement.

Quant à la réhabilitation du Palais de Manjakamiadana, un comité est en train de se pencher sur les éventuels travaux à faire au sein du ministère. Par ailleurs, toutes les parties prenantes seront consultées pour avant de commencer les travaux au Palais de la Reine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.