6 Février 2019

Afrique: CAN U20 - Mena vs Hirondelles ou un match prolifique en buts

La deuxième rencontre du groupe A jouée en début de soirée le mardi 5 février 2019 au stade général Seyni Kountché a été la plus prolifique en buts de toutes celles qui ont eu déjà eu lieu. En effet, le Burundi et le Niger ont fait jeu égal à 3 buts partout.

6 buts au total en une seule rencontre, c'est le record pour l'instant de cette 21e édition de la Coupe d'Afrique des Nations U20 Total Niger 2019 et qui a été enregistré au cours de la rencontre entre le Burundi et le Niger qui ont fait jeu égal à 3 buts partout.

Dès l'entame de cette partie jouée en deuxième heure le 5 février dernier au stade général Seyni Kountché de Niamey, le Mena du Niger est mis à rude épreuve par les Hirondelles du Burundi qui semblaient être dans leur jardin.

L'équation était claire pour le Burundi qui devait éviter une défaite pour rester en vie dans ce tournoi pendant que le Niger avait besoin de se réconcilier avec son public qui n'a pas digéré le nul de 1 but partout face à l'Afrique du Sud lors du match d'ouverture.

C'est dans ce sens que le Mena va tenter d'amorcer des offensives mais, ne trouve pas le bon rythme pour dérouter la défense adverse.

Dès lors, les Burundais vont se signaler à la 6e mn par son attaquant Cédric Mavugo qui rate la première occasion nette de but avant que les Nigériens ne réagissent à la 12e mn suite à une perte de balle de la défense des Hirondelles et Abdoul Kairou Amoustapha à la récupération met le ballon dans le décor.

Alors que le Burundi tournait bien avec le ballon, le Niger obtient un penalty suite à une faute sur Abdoul Kairou Amoustapha à la suite d'un contre.

Penalty transformé par Issah Abdoulaye Salou. Menés au score par 1 but à 0, les Hirondelles ne paniquent point et continuent d'avoir la maitrise du jeu.

Et alors qu'on s'acheminait vers la pause, le Mena corse l'addition par l'entremise de Abdoul Kairou Amoustapha pour le 2 à 0.

Et contre toute attente lors des derniers instants de la première période soit à la 44e mn, l'attaquant burundais, Bienvenue Kanakimana obtient un penalty transformé par Ramadhan Bigirimana.

C'est par la marque de 2 buts à 1 en faveur du Niger que les deux formations observent la période d'oxygénation.

Le Burundi y a cru jusqu'au bout

A la reprise, ce sont les offensives qui se multiplient de part et d'autre. À la 56e mn, le Mena va retrouver le chemin des filets et mener par 3 buts à 1 grâce à une belle frappe d'environ 25m de Mahamadou Amadou Sabo.

Les carottes semblaient cuites pour les Hirondelles lorsqu'à la 73e mn, Jules Ulimwengu, de la tête au deuxième poteau, rabat le cuir dans les buts du gardien nigérien, Khaled Lawali Ibrahim suite à un corner venu de la droite en réduisant la marque à 3 buts à 2.

Ces derniers ne semblaient pas au bout de leurs efforts puisqu'ils vont créer une forte sensation dans le stade général Seyni Kountché en obtenant l'égalisation à la 75e mn par l'entremise de Bienvenue Kanakimana à 3 buts partout.

Ainsi, après avoir mené par 3 buts à 1, le Niger se fait rejoindre et se met davantage en difficulté avant la troisième journée alors que le Burundi semble avoir encore un petit souffle de vie dans l'espoir d'une qualification pour les demi-finales.

Un groupe A où rien n'est encore joué et où toutes les équipes ont encore des espoirs de qualification. Mais, c'est le Nigeria qui continue de mener la danse avec désormais 4 points contre 2 points pour le Niger et l'Afrique du Sud et 1 seul point pour le Burundi.

Déclarations d'après-match

Joslin Bipfubusa, entraineur du Burundi

« Complexés au départ, mes joueurs commencent à bien rentrer dans la compétition »

« Je remercie le bon Dieu parce que je suis satisfait du résultat puisque nous avons livré un bon match en parvenant à obtenir un point et il nous reste encore un autre face à l'Afrique du Sud.

Personnellement, notre groupe est difficile parce qu'il y a quatre pays déterminés à se qualifier pour les demi-finales.

Mes joueurs étaient un peu complexés au départ mais maintenant, ils commencent à bien rentrer dans la compétition et croyez-moi, nous allons nous battre jusqu'au bout afin de passer cette étape ».

Ismaïla Tiémoko, entraineur du Niger

« C'est un manque de concentration qui nous a valu deux buts »

« Après avoir mené par 3 buts à 1 et se faire remonter, il n'y a pas grand-chose à dire. Nous avons commis beaucoup d'erreurs qui ont amené l'adversaire à égaliser.

Au moment où nous menions au score, nous avons opéré des changements au moment opportun avec des hommes aux places qu'il fallait mais, c'est un manque de concentration à un certain moment qui nous a valu deux buts. Je ne pense pas que ce soit une question de choix tactique ».

Afrique

UAS - Les relations entre l'UE-ACP débatues

Les relations entre l'Union européenne et les pays ACP (Afrique-Caraïbe-Pacifique) datent de bientôt… Plus »

Copyright © 2019 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.