Afrique: Les grandes fortunes africaines moins riches en 2018, selon Forbes

Aliko Dangote est toujours l'homme le plus riche d'Afrique mais son patrimoine a diminué.

L'adage veut que les riches s'enrichissent. Mais ce n'est pas forcément le cas en Afrique si on se fie à Forbes Africa. Dans sa dernière livraison, le magazine constate que les milliardaires du continent étaient, dans l'ensemble, moins riches en 2018 que l'année précédente.

Ils ne sont plus que 20. L'an dernier, les milliardaires africains étaient au nombre de 23. Selon le magazine Forbes, ils sont non seulement moins nombreux cette année, mais dans l'ensemble, ils sont moins riches.

Le Nigérian Aliko Dangote, le plus fortuné d'entre eux pour la huitième année d'affilée, pèse encore 10,3 milliards de dollars. Mais la valeur de son patrimoine n'est plus ce qu'elle était vu la chute du cours de l'action de Dangote Cement, le géant du ciment, du sucre et de la farine. Au niveau mondial, Aliko Dangote n'arrive plus qu'au 100e rang. Il a déjà fait beaucoup mieux.

En revanche, le Zimbabwéen Strive Masiyiwa, lui, ne cesse de s'enrichir. Selon le magazine, la fortune du PDG d'Econet, entreprise de télécoms, est estimée à 2,3 milliards de dollars.

Trois Sud-Africains et un Egyptien ont dû céder leur place : Stephen Saad, le fondateur d'Aspen Pharmacare, une société de médicaments génériques, Desmond Sacco, le patron d'Assore, le géant du fer, et Christoffel Wiese, l'ancien président de Pepkor, une chaîne de grandes surfaces, et l'Egyptien Onsi Sawiris, le patron de OCI, un producteur d'engrais aux Pays-Bas. Toutefois, l'Afrique du Sud ou en Egypte sont les deux pays qui dominent ce palmarès avec cinq milliardaires chacun.

Cette année, comme toujours aussi, le classement compte de nombreux héritiers. Mohammed Dewji, le plus jeune milliardaire du continent avec une fortune de 1,9 milliards de dollars. Agé de 43 ans, le seul milliardaire tanzanien est le PDG de MeTL, un groupe fondé par son père dans les années 1970, la plus importante société de Tanzanie.

Seules deux femmes figurent dans le classement Forbes 2019 : Isabel Dos Santos, la fille de l'ex-président de l'Angola, avec une fortune de 2,3 milliards de dollars ; et Folorunsho Alakija, la vice-présidente de Famfa Oil au Nigeria, avec une fortune de 1,1 milliard de dollars.

Tagged:

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.