Cote d'Ivoire: Investissements - Les Pays-Bas exprime un grand intérêt pour le pays

 Au cours d'une séance de travail avec le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, le mercredi 6 février 2019 à Abidjan, le Vice-Premier Ministre néerlandais, ministre de l'Agriculture, Cornelia Johanna Schouten, a exprimé l'intérêt du secteur privé de son pays à investir en Côte d'ivoire, notamment dans le secteur agricole.

A cet effet, deux importantes missions commerciales visiteront la Côte d'Ivoire courant 2019. Les secteurs d'intérêt devraient être l'industrie cacaoyère, l'horticulture, la formation et le soutien aux jeunes entrepreneurs du secteur agricole.

Pour sa part, Amadou Gon Coulibaly a apprécié cet intérêt du secteur privé néerlandais, assurant que les réformes visant à améliorer le climat des affaires sont de nature à garantir un cadre propice au développement des affaires.

Selon le Premier Ministre ivoirien, la Côte d'Ivoire entend tirer profit de la grande expérience néerlandaise dans le domaine de l'agriculture, notamment en matière de production, recherche et commercialisation.

Au cours de son séjour, la délégation néerlandaise a signé avec le ministère ivoirien de l'Agriculture et du Développement Rural un Mémorandum d'Entente sur la Promotion de l'Entrepreneuriat Agricole Innovant.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.