Afrique de l'Ouest: Réformes communautaires - Le Togo affiche de bons résultats

7 Février 2019

La Commission de l'UEMOA et les autorités togolaises tiennent ce jeudi à Lomé la 4e revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires de l'organisation au Togo.

Les travaux sont codirigés par Abdallah Bouréima, le président de la Commission, et Sani Yaya, le ministre de l'Economie et des Finances.

L'objectif de ces revues est de favoriser l'accélération de l'application des réformes, politiques, programmes et projets communautaires au sein de l'Union.

'Le gouvernement demeure convaincu que c'est par les réformes que nous améliorerons notre gouvernance quotidienne tant au niveau des affaires publiques que privées.

Nous poursuivrons donc résolument l'ensemble des chantiers engagés pour renforcer l'intégration de notre espace communautaire', a déclaré M. Yaya à l'ouverture des travaux.

De son côté, Abdallah Bouréima a salué les performances réalisées par le Togo.

En 2018, le Togo affiche un taux de mise en œuvre des réformes communautaires de 63,9%, soit deux points de mieux que l'année précédente.

La réunion d'évaluation jeudi à Lomé

Dans le détail, il s'agit de 25 textes sur la gouvernance économique et la convergence (marchés publics, lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, cadre harmonisé des finances publiques, surveillance multilatérale ... ), de 38 textes sur le marché commun et de 53 textes sur les réformes sectorielles (permis de conduire, sécurité routière, agriculture, télécommunications ... ).

Des efforts restent à consentir pour la mise en œuvre effective des textes sur les finances publiques, la dette publique, la liberté de circulation des professions libérales (docteurs vétérinaires, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, architectes) et la concurrence, soulignent cependant les experts de l'UEMOA.

Ils regrettent également des retards importants dans la mise en œuvre de la plupart des projets et programmes en raison, notamment, de la lenteur des procédures administratives et financières, de l'indisponibilité de certains sites en raison de litiges fonciers

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.