Togo: Le pays et le FIDA s'associent pour améliorer les services financiers et créer des emplois pour les populations rurales

communiqué de presse

Rome — Plus de 50 000 ménages ruraux vulnérables du Togo bénéficieront d'un projet de 35 millions d'USD destiné à stimuler la croissance économique rurale inclusive et à créer des emplois dans les zones rurales grâce à une approche axée sur les filières agricoles, selon les détails d'un accord de financement signé aujourd'hui par le gouvernement du Togo et le Fonds international de développement agricole (FIDA).

L'accord de financement du Projet d'appui au mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (ProMIFA) a été signé à Lomé par Lisandro Martin, Directeur régional de la division Afrique de l'Ouest et du Centre du FIDA, et Sani Yaya, Ministre de l'économie et des finances de la République du Togo.

Le FIDA participera au financement du projet par un prêt de 3,7 millions d'USD et un don de 3,7 millions d'USD.

Le projet sera cofinancé par le secteur privé - institutions financières (6,3 millions d'USD), le Gouvernement togolais (3,8 millions d'USD), et les bénéficiaires (1,8 millions d'USD).

Le déficit de financement, d'un montant de 15,6 millions d'USD sera couvert par d'autres sources de financement ou par le cycle d'allocation des ressources du FIDA au Togo - période 2019-2021.

Le secteur agricole reste l'épine dorsale de l'économie togolaise. Il fournit plus de 60% des emplois et contribue à 41% du PIB.

Le nouveau projet développera en premier lieu la production et la commercialisation du riz, des produits maraîchères, du maïs et des volailles afin d'améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des communautés rurales.

"Bien que le secteur agricole demeure le principal employeur des jeunes, en particulier des femmes au Togo, les opérateurs du secteur financier hésitent à leur accorder des crédits", a déclaré Martin.

"ProMIFA facilitera l'accès durable à des services financiers adaptés aux petits exploitants et aux micros, petites et moyennes entreprises agricoles, afin qu'ils puissent développer leurs activités et accéder aux marchés."

ProMIFA vise aussi à créer des emplois et à améliorer les revenus des populations rurales vivant dans les zones du projet, et à faire en sorte qu'au moins 30% des participants au projet soient des femmes et 40% des jeunes.

Il facilitera l'accès des communautés rurales aux services financiers en augmentant les prêts consentis aux petits exploitants agricoles et aux petites et moyennes entreprises rurales, tout en améliorant l'éducation financière.

De plus, le projet appuiera la mise en place d'un mécanisme de financement et d'atténuation des risques, développera de nouveaux produits financiers et améliorera la qualité des services financiers.

ProMIFA renforcera également la capacité des institutions financières afin qu'elles puissent aider les petits exploitants à élaborer des plans d'affaire et leur fournir des produits financiers répondant à leurs besoins.

Depuis 1983, le FIDA a participé au financement de huit programmes et projets de développement rural au Togo, en investissant 94,8 millions d'USD sur un coût total de 252,5 millions d'USD. Ces projets et programmes ont bénéficié directement à plus de 320 000 ménages ruraux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: IFAD

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.