Somalie: 30 ans après, Mogadiscio va abriter sa première rencontre internationale, le 16 février

Dakar — La Somalie, pays de l'Afrique orientale ravagé pendant plusieurs années par une guerre civile débutée en janvier 1991, va abriter son premier match international le 16 février, plus de 30 ans après la dernière rencontre de la sélection locale, annonce le site Internet de la BBC, la radiotélévision publique britannique.

Ce match opposera au stade Benadir de la capitale somalienne, Mogadiscio, les équipes nationales des moins de 20 ans de la Somalie et de l'Erythrée, précise la même source.

A cause de l'insécurité, les sélections somaliennes recevaient sur des sites neutres loin de chez elles depuis plus de 30 ans, ajoute la BBC.

"Dans un avenir proche, nous pourrions organiser un tournoi Cecafa (régional)", a indiqué Abdiqani Said Arab, président de la Fédération somalienne de football.

"Maintenant que la paix est revenue dans le pays, nous sommes heureux de pouvoir accueillir un match international après 30 ans", a-t-il fait savoir.

En perspective de cette rencontre, la Fédération somalienne a installé un gazon artificiel au stade de Mogadiscio où s'est disputé un match de ligue locale pour la première fois en 2017, l'an dernier.

Selon le président de la Fédération somalienne de football, par ailleurs vice-président de la Cecafa, l'instance de la zone de l'Afrique centrale, son pays va débuter par abriter des compétitions zonales avant de s'ouvrir aux autres.

"Notre peuple somalien a faim de regarder un match international après plusieurs années", a-t-il expliqué.

Le dernier match international joué à Mogadiscio date de 1988, quand sa sélection a joué contre l'Ile Maurice lors des qualifications au tournoi de football masculin des Jeux olympiques de Séoul.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.