8 Février 2019

Madagascar: Andry Rajoelina - « Plus jamais de tuerie pour des raisons politiques »

Les partisans de la Révolution orange se sont donné rendez-vous à Ambohitsorohitra.

Comme à l'accoutumée, les partisans de la Révolution orange de 2009 se sont donné rendez-vous à Antaninarenina pour rendre hommage aux victimes.

7 février 2009 - 7 février 2019. Le 10e anniversaire de la tuerie d'Ambohitsorohitra a été commémoré hier. Comme à l'accoutumée, les partisans de la Révolution orange se sont donné rendez-vous à Antaninarenina pour se remémorer ce massacre qui a fait 48 morts et plusieurs blessés, mais aussi et surtout pour exprimer leur soutien aux proches des victimes, dont bon nombre vivent encore avec les séquelles psychologiques causées par la perte d'un proche.

A l'exemple de Solange qui a perdu son père lors de cette tuerie alors qu'elle n'avait que 13 ans à l'époque. Elle avait les larmes aux yeux en faisant un témoignage sur sa vie après la perte de son père. Grâce au soutien et aux encouragements du président Andry Rajoelina dont elle considère comme son second père, elle a réussi ses études et souhaite désormais apporter son savoir-faire dans la mise en œuvre des projets de développement inscrits dans l'Initiative pour l'Emergence de Madagascar.

Hommage. Vers 10h, les personnalités du régime dirigés par le président Andry Rajoelina, le gouvernement Ntsay Christian, les familles et proches des victimes, ainsi que les leaders et les partisans du parti MAPAR ont déposé des gerbes de fleurs devant la stèle commémorative des victimes du 7 février à Antaninarenina.

Une cérémonie très sobre a ensuite été organisée au Palais d'Ambohitsorohitra. Le « Iny lalana iny » a de nouveau retenti pour rendre hommage aux partisans de la Révolution orange qui ont lutté en 2009 pour réclamer la liberté. Les photos de toutes les victimes ont été exposées sur l'effigie d'un pigeon. Leurs noms, ainsi que ceux des blessés lors de ce triste évènement, ont également été cités un par un pour saluer leur patriotisme.

Dans son discours, le président Andry Rajoelina a déclaré qu' « on n'acceptera plus jamais la tuerie contre le peuple malgache pour des raisons politiques ». 10 ans après les faits, il est désormais temps de développer Madagascar. C'est la meilleure façon de rendre hommage aux victimes du 7 février 2009.

« Tous les projets de développement qui n'ont pas été faits depuis l'indépendance, nous allons les réaliser en peu de temps », a martelé le Chef de l'Etat tout en sollicitant la confiance et le soutien du peuple malgache. Cette année, les autres formations politiques dont celles de l'opposition n'ont effectué aucune manifestation de commémoration du 10e anniversaire de la tuerie du 7 février.

Madagascar

Attaque meurtrière à Mahitsy - L'Eglise catholique va porter plainte pour la mort du père Nicolas

Face au décès du père Nicolas, le religieux qui a succombé suite aux blessures qu'il a… Plus »

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.