8 Février 2019

Cameroun: IST, SIDA, Cybercriminalité, Drogues - Les bons conseils du Cerac

Les causeries éducatives, le dépistage gratuit du sida, en plus de la collecte de don de sang entamée mercredi, ont meublé la deuxième journée d'activités à l'Upac.

Une sortie fluide dans un anglais soutenu a suffi à Mme Aïssa Motaze, secrétaire générale du Cercle des Amis du Cameroun (Cerac), pour captiver ses jeunes vis-à-vis. Des élèves issus du lycée de Nkol-Eton, de l'Institut Siantou et du Centre éducatif et multifonctionnel de promotion des jeunes sis au quartier Madagascar. Ils étaient rassemblés dans le campus de l'Université protestante d'Afrique centrale (Upac) à l'initiative de l'association caritative créée par la première dame Chantal Biya.

Dans le cadre de ses activités relatives à la célébration de la 53e édition de la Fête de la jeunesse. Au menu de la journée d'hier, la deuxième du Cerac à l'Upac: collecte de don de sang, dépistage gratuit du VIH. De même que des causeries éducatives sur les Ist, Vih/Sida, les hépatites, la citoyenneté. Et un test de connaissances sur les structures créées par Mme Chantal Biya et ses diverses reconnaissances à l'international. Tandis que la Sg du Cerac et certains membres de l'association entretenaient les élèves à l'étage d'un bâtiment, en face Mme Marthe Bondé, Coordinatrice générale adjointe et d'autres dames s'occupaient des étudiants de l'Upac dans l'amphithéâtre Immanuel David.

Les mamans du Cerac ont su trouver les mots et les attitudes indiquées permettant aux élèves et étudiants de s'exprimer sans aucun faux fuyant, dans une ambiance bon enfant. IST les plus courantes, relations entre IST et Vih, moyens de prévention avec en tête l'abstinence, modes de transmission, signes et symptômes majeurs, types de prise en charge, avantages du dépistage volontaire ont clairement été expliqués aux jeunes. Cette séquence a été immédiatement suivie, dans les jardins de l'Upac, par la restitution des exercices. Les jeunes ont alors eu droit à des exposés sur les dangers des réseaux sociaux, la cybercriminalité, les drogues. Ils ont été présentés par des experts venus de la direction de la police judiciaire à la DGSN, précisément le divisionnaire Thomas Assiga, et de l'ANTIC, sieur Tataw.

Puis, des dons en matériels didactique et informatique ont été remis aux établissements. Avant que Mme Cécile Oyono, vice-présidente du Cerac, ne vienne solennellement préciser : « Le choix des sujets qui ont meublé nos causeries avec nos enfants n'est pas fortuit [... ] Nous avons choisi d'aborder ces sujets avec eux à bâtons rompus pour contribuer à informer et édifier nos enfants. Au sortir de ces causeries éducatives, nous espérons que les jeunes sont désormais mieux armés, pour faire face à des fléaux qui sont omniprésents dans le monde d'aujourd'hui, et qui constituent autant de menaces pour eux, leur entourage, voire pour notre pays, si nous n'y prenons garde. [... ]

Chaque Camerounais, jeune en particulier, mais aussi ceux des autres générations, doit refléter, sur son visage et par son comportement, la paix et la fraternité. C'est une condition sine qua non pour parvenir à ce Cameroun émergent que veulent tous nos concitoyens et le premier d'entre nous le président de la République, S.E Paul Biya. » La cérémonie à laquelle ont pris part de nombreuses autorités administratives était présidée par Mme Marcie Niat, autre vice-présidente du Cerac.

Cameroun

Développement économique - Des zones pour booster la croissance

Une zone économique se définit comme un espace constitué d'une ou de plusieurs aires… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.