Angola: L'ASCOFA veut la réintégration des anciens militaires dans la fonction publique

Luanda — L'actuel Conseil d'administration de l'Association d'appui aux combattants des ex-FAPLA (Ascofa), dans le cadre des lignes d'action pour le quinquennat 2019/2024, entend travailler avec les gouvernorats provinciaux pour réintégrer les membres qui ont encore de la force physique dans n'importe quelle branche de la vie sociale.

Cette intention a été exprimée à la presse par le président du Conseil d'administration, Caetano António Marcolino, dans le cadre de l'acte solennel d'investiture du nouveau corps de direction de l'association.

Pour le responsable, il est nécessaire de travailler avec les gouvernorats provinciaux pour réintégrer les anciens militaires dans quelconque service qui leur sera proposé, que ce soit dans les domaines de la sécurité, de l'agriculture, de l'éducation, de la santé ou autres d'utilité publique.

Selon Caetano Marcolino, l'association créera des conditions de travail pour ceux qui ont le potentiel de s'intégrer à la fonction publique, et pour ceux qui ne le peuvent pas, ils bénéficieront des efforts de ceux qui travaillent encore au profit l'association.

"Le plus jeune associé de 47 ans peut être utilisé car il a la robustesse physique pour travailler, sinon ce serait négliger une force motrice et un travail pour la société", a-t-il exemplifié.

Le responsable a ajouté que l'association solliciterait l'aide du Titulaire de l'Exécutif pour relancer l'ASCOFA auprès d'autres forces vives de la société.

C'est la deuxième direction qui dirige l'ASCOFA après 17 ans de sa création.

L'ASCOFA, fondée le 1er août 2001, compte actuellement 86 000 membres et son objectif principal est de fournir l'assistance et de réintégrer socialement des militaires des ex-FAPLA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.